Il se passe toujours quelque chose à Nice depuis la rencontre face à Rennes... Alors on récapitule:

 

 

 

 

Frédéric Antonetti

«Ce soir, ce sont les tricheurs qui ont gagné quand vous voyez le saut de l'ange de Bauthéac. Et Cvitanich, ça fait plusieurs matches que je le vois, le vice devient tricherie »

 

Réponse de l'OGC Nice

L'OGC Nice a pris connaissance des propos diffamatoires tenus par Fréderic Antonetti à l'égard du club et de ses joueurs à l'issue du match.
Ce n'est pas la première fois que l'entraineur rennais se rend coupable de propos déplacés et dénués de sens à l'issue d'un match, propos bien souvent destinés à masquer les insuffisances de sa propre équipe ou de son propre management.
Nous encourageons donc vivement M.Antonetti à plus de mesure et à se concentrer sur son métier, son équipe et le Stade Rennais, club très apprécié de notre championnat et avec lequel nous entretenons d'excellentes relations.

 

Puis celle de Rennes

Soucieux d’éviter une polémique stérile avec le club niçois, le Stade Rennais Football Club constate que les attaques visant Frédéric Antonetti sont inappropriées et dénuées de tout fondement. 

Depuis 4 années, Frédéric Antonetti est entraîneur général du Stade Rennais FC. Le club se félicite de pouvoir compter sur un entraineur dont le management, l’implication et le professionnalisme sont unanimement reconnus. 

Frédéric Antonetti a simplement voulu réagir à ce que tous les médias ont constaté : le pénalty et les cartons rouges sont la conséquence de simulations manifestes.

Le Stade Rennais FC a saisi ce matin la Commission de Discipline de la LFP afin quelle puisse se prononcer sereinement et équitablement ce qui, nous l'espérons, mettra un terme à tout autre commentaire.

 

L'avis de la LFP

Exclusion de Yassine Jebbour (Stade Rennais FC) : Après lecture du rapport complémentaire de l’arbitre, lequel a indiqué qu’il n’y avait lieu de sanctionner le joueur d’un carton rouge, la Commission décide d’annuler le carton rouge attribué à M. Yassine Jebbour.

 

et la conclusion de Puel sur l'éventuelle intimidation de Cvitanich

 

« Dario n'a pas plongé. Il a pris des tampons dès le début du match de la part des Rennais. On a voulu l'intimider. À chaque fois, il y avait faute. On ne peut pas reprocher à Dario ne pas être un guerrier. À chaque fois il se relève. Il ne faut pas inverser les rôles. Dario est un élément qui a du caractère, qui pèse, et s'il y en a qui essayent de l'attraper il a du répondant...  Si un adversaire qui n'arrive pas à l'arrêter essaie par des voies médiatiques de lui faire porter le chapeau, on mettra tout de suite le holà »

 

La LFP confirme une sanction injuste à nos yeux

 

Comportement des supporters de l’OGC Nice : usage d’engins pyrotechniques et départ de feu dans la tribune Sud.

Après instruction du dossier et audition des représentants de l’OGC Nice, la Commission décide de la fermeture de la tribune Sud pour un match par révocation du sursis et de la fermeture de la tribune Nord pour un match avec sursis.

 

Pendant ce temps au Gym, suite à l'article de Nice Matin

 

Suite à la parution ce jour dans les colonnes de Nice-Matin de l’article « Tractations en coulisses », Jean-Pierre Rivère, le Président de l'OGC Nice a tenu à réagir : "La rédaction de cet article évoque des pistes complètement surréalistes et aurait pu déstabiliser l’entourage du club. Les choses sont claires. Nous avons un projet que nous allons mener à bien. Le seul point, à ce jour, est une source de réflexion et l’éventualité d’une modification de l’actionnariat minoritaire lorsque ce sera envisageable. Il faut arrêter de fantasmer sur des fonds miraculeux. Notre seul objectif est de faire grandir l’OGC Nice et cela passera par le travail et la mise en application de nos valeurs."

 

Claude Puel affirme sur l'éventuelle arrivée d'un Emir richissislme: " De toute façon une telle perspective se ferait sans moi, cela ne m'interesserait pas. Ce qui compte c'est travailler dans la continuité, étape par étape. Une augmentation de capital nous permettrait d'arrondir les fins de mois et de nous séparer de noss joueurs quand on le décide ensemble, et non par obligation"

 

Par contre la vente des parts des actionnaires historiques est bien en cours. Stellardo et cie ont fait une contre proposition à l'offre de Jean Pierre Rivère. "Notre proposition n'est pas éloigné de celle de M. Rivère. Elle n'est pas extravagante." a affirmé Patrick Governatori à Nice Matin

 

On n'oubliera pas qu'aujourd'hui

 

Le maire Christian Estrosi et Jean-Pierre Rivère, entourés des membres du jury, dévoileront ce matin devant le chantier du Grand Stade les 4 noms retenus pour les futures tribunes de l'Allianz Riviera.

 

Pour Nice - Evian, on ne reparlera dans la soirée, on vous indiquera simplement qu'Eyserric et Gomis sont incertains

 

Ajouter un Commentaire