Dans une longue interview accordée à Nice Matin, Jean Pierre Rivère revient sur la situation du club et son avenir mais aussi sur le mercato... Extraits:

 

 

 

 

Les finances:

La saison dernière nous a laissé un déficit de 9 millions d'euros. La vente de Mounier à Montpellier (3,7 millions + 1 million de bonus) l'a en partie comblé; les fonds propres apportés l'année dernière ont permis une nouvelle fois de combler la différence. La DNCG a encadré notre masse salariale. On a baissé celle-ci de 14 à 10,5 millions. On n'avait pas le droit de recruter pour plus de 4 millions. On s'y est tenu. Et sur l'exercice présent, on a l'obligation par la DNCG de vendre pour 7,7 millions de joueurs avant le 30 juin 2013. Avec les ventes de Monzon, Coulibaly, Dja Djédjé et Gonçalves, on arrive à 6,2 millions environ. On y est presque. Cela veut dire que l'été prochain, on pourra se contenter de vendre très peu pour arriver à nos objectifs.  

 

Un éventuel investisseur?

Je l'écouterai. Pour savoir si le projet est cohérent, structuré; quels sont les moyens dont il dispose. J'espère que le jour où il y aura une possibilité pour le club de grandir sans moi, je serai tout sauf un obstacle. J'ai d'autres activités, une vie de famille, qui représente mon oxygène, mon socle. Je fais en sorte de ne pas me laisser absorber totalement par le football. Je pense donc que j'aurai la lucidité de dire, je pars pour le bien du club, et ce ne sera pas pour gagner de l'argent. Car si un jour un investisseur vient pour mettre de l'argent, il ira directement dans les caisses du club. Bien évidemment, j'essaierai de récupérer mon investissement.ogcnice.info

 

Les gardiens

Joris Delle, on était dessus depuis de longs mois. On avait programmé la vente d'Ospina... Soit on prenait le risque que Joris parte ailleurs en attendant la vente d'Ospina. Soit on anticipait Joris. On l'a fait, et à l'arrivée on n'a pas vendu Ospina. Résultat, on a deux très bons gardiens à ce poste. Ce n'était pas voulu, mais c'est mieux que l'inverse... 

Le président niçois indique aussi qu'il y aurait une piste pour Ferandez lors du mercato d'hiver

 

La saison

Cette saison sera peut-être une année charnière, compliquée. L'équipe est jeune, il y a de nouveaux joueurs, l'osmose doit se réaliser, mais ce que l'on a vu en ce début de saison est encourageant... C'est la première fois qu'autant de jeunes signent en pro et qu'ils jouent, c'est un signal très fort, en concordance avec notre volonté de nous appuyer sur le centre de formation. L'empreinte est là, on sait où l'on veut aller.

L'homme fort du Gym précise aussi que son meilleur recrutement reste Claude Puel

 

Echouafni et Roy aux prud'hommes et le tacle du président

Quand je vois que ces procédures représentent plusieurs millions d'euros de dommages et intérêts cumulés, je m'interroge sur le réel attachement de ces personnes au club de leur cœur.

A l'inverse, le président niçois affirme qu'il est toujours resté en contact avec René Marsiglia. 

 

 

Plus de 40 nouveaux produits dans la boutique de l'OGC Nice (maillots, polo, t-shirts, coque Iphone, écharpe...) sont disponibles!

 

 

Ajouter un Commentaire