En ce jour de fête de la musique, retrouvez les paroles d'une chanson mythique des années 80 chantée par Franck Richard et reprise dans les travées du Ray. Ceci bien avant le retour de Nissa la Bella en 2003.

 





 

 

OGC Nice
Onze grands garçons qui semblent surgis du soleil
OGC Nice
Allez les Aiglons accomplissez mille merveilles
C'est une fête
Quand sur le terrain ils se propulsent dans l'action
Et rien n'arrête
Le roi du ballon

2.
Qu'ils jouent à l'extérieur
Ou bien qu'ils jouent chez nous
Ils mettent tout leur cœur
Pour être dans le coup
Et quand leurs supporters
Leurs font une ovation
Le Kops calme ses nerfs
Et pousse la chanson

3.
OGC Nice
Onze grands garçons qui semblent surgis du soleil
OGC Nice
Aucune autre ville au monde n'a un club pareil
Sans galéjade
Qu'ils jouent en Ami., en Coupe ou bien en Championnat
Prenez bien garde
Les Niçois sont là

4.
Et en fin de saison
Pour le bon résultat
En bonne position
Les Aiglons seront la
Aussi dès maintenant
Puisque l'on va gagner
Haut les cœurs les enfants
Tout Nice doit chanter

5.
OGC Nissa
La la la la la la la la la la la la la
OGC Nissa
La la la la la la la la la la la la la
OGC Nissa
La la la la la la la la la la la la la
OGC Nissa
La la la la la

(Rechanter 4.)
(Rechanter 3.)

Les Niçois sont là !

 

Commentaire d'Aujourd'hui Sport dans leur dossier de ce jour

L’HYMNE «MILITANT»

Les hymnes de club incluent aussi des chansons «engagées». Enfin, presque. Nous sommes au début des années 1980: après avoir passé une décennie à courir, en vain, après un titre de champion, l’OGC Nice entre dans une période de vaches maigres. Comme pour prolonger le passé récent, le club promeut un hymne aux paroles rétro, chanté par un certain Franck Richard, et dont la mélodie est décalquée sur le chant soviétique «Polyushka Polye». Un air plus rouge que noir pour les Rouge et Noir!

 

Ecoutez (IE et Firefox)