Désaccord des actionnaires, retrait des principaux sponsors, démission refusée de Frédéric Antonetti, départs souhaités par plusieurs joueurs, réticences d’éventuelles recrues... Tout laisse apparemment penser que l’OGC Nice se trouve actuellement dans l’oeil du cyclone.
 On pourrait penser que tout se déroule bien au club durant cette inter saison et que les difficultés sont derrières nous, un calme et silence relatif entoure le club en cette période. Aucun supporter ne le croira vraiment.


 
 Après la plainte d’un des actionnaires pour malversation -plainte qui reste toujours en suspens et sans réponse pour la justice qui n’a jamais rejeté le dossier présenté par l’accusation- on apprend que le Gym n’a plus un déficit de deux millions comme annoncé récemment mais du double. De quoi alimenter les rumeurs les plus folles !
 Cette nouvelle est bien plus qu’étonnante lorsque l’on sait que le club se déclare gestionnaire prudent et avisé avec des prévisions toujours très basses en championnat et coupe à chaque début de saison !
 
 Comment croire maintenant aux déclarations d’intention et de bonne gestion du club ?
 
 Aujourd’hui, on nous affirme que notre talentueux gardien a refusé la prolongation du Gym et se dirige tout doucement mais sûrement vers Lens juste après avoir affirmé cette semaine : « Je pense que c’est mieux que je reste à Nice. C’est une sécurité. Mais bon en même temps, je prends peut-être des risques en restant... » Etonnant !
 
 Le Gym semble en si mauvaise posture qu’un jeune en devenir formé au club préfère partir plutôt que de rester un an de plus dans son club formateur afin de s’épanouir en Ligue 1. Même les éventuelles futures recrues font des grimaces quand on parle du club rouge et noir comme Lachuer qui refûte tout intérêt envers notre club sur l’argument qui tue : « Et puis, il y a tellement de problèmes au niveau des dirigeants... ».
 
 Sans compter tous ces joueurs qui aimeraient partir comme Vahirua, Koné, Balmont, Varrault, Rool, Bellion... et peut-être d’autres qui ne le disent pas. Tous ces joueurs souhaitent s’en aller comme si le club était dans une telle situation qu’il pourrait les faire sombrer avec lui.
 
 Au final, il est surprenant de voir le Gym s’effondrer et tomber aussi bas en moins de deux ans alors qu’il avait récupéré un semblant d’image et de sérieux lors de son retour en L1.
 
 On croirait presque que ce n’était pas les bonnes personnes qui étaient remerciées il y a deux ans...
 
 Quoiqu’il en soit les dirigeants ne font rien pour rassurer leurs supporters à quelques jours du début de la campagne de réabonnement et donnent une impression de gestion à la petite semaine afin de rentrer un maximum d’argent rapidement. Voudraient-ils récupérer leurs billes ? Seul signe visible de leur réorganisation interne, la mise à l’écart de Gérard Busher, opposant notoire du staff en place, entraîneur de l’équipe réserve et homme providentiel du maintien après l’éviction de G. Rohr.
 
 Les derniers nouvelles ne permettent pas d’envisager l’avenir en rose, ni en rouge et noir pour pas mal de monde.
 
 PS : A l’heure où nous écrivions cet édito nous apprenions que José Cobos sortait de sa réserve et réagissait à son tour aux propos de F. Antonetti concernant « les médiocres », se sentant personnellement visé. Il infirme les propos du coach niçois... de quoi nous plonger un peu plus encore dans le doute sur la direction et le staff de l’OGCNice.
 
 A qui se fier ? Que penser ? Que doit-on espérer pour la saison qui arrive ?
 
 Quoiqu’il en soit, l’accalmie dans l’oeil du cyclone ne dure pas et préfigure forcément un nouveau déchaînement des éléments... et c’est pour bientôt !

Ajouter un Commentaire