A une semaine de la reprise, l’OGCNice aura presque réussi son pari : limiter les départs. 
 
On pourra toujours regretter la perte de Vahirua pour une somme modique. On pestera contre la fuite de l’efficace Fanni mais pour une somme bien moins modeste de 3,7 millions d’euros dans ce cas, ce qui en fait un des latéraux les plus chers de la Ligue 1.
 
Au final, le club nissart conserve à l’heure actuelle une belle équipe sur le papier grâce, notamment, à la conservation de Lloris dans les cages alors que beaucoup de club le convoitaient. On ne le remerciera jamais assez de ce geste.


 
D’autre part l’essentiel de l’ossature niçoise est sur le point de résister :
 
Que ce soit en défense avec Apam, Kanté et peut être même Abardonado. A tous ces joueurs, il faut rajouter le recrutement d’Hognon, efficace lors du match amical face à Arges. Nous voilà avec une défense sérieuse, il ne manque plus que un ou deux latéraux même si Scarramozino pourrait être une solution de repli s’il se mettait réellement à travailler et à croire en ses possibilités.
 
Que ce soit au milieu de terrain : les expérimentés Echouafni et Rool, l’excellent Diakhité, le prodige Ederson (malgré quelques offres hallucinantes) restent. Peut être même que Balmont suivrait… sans compter l’arrivée d’Hellebuick, certes pas encore à 100% de ses capacités mais cela était prévisible après une saison blanche au PSG. On n’oubliera pas M. Traoré qui promet et pourrait éclore cette année.
 
Que ce soit en attaque : Koné est bien parti pour rester malgré les 3 ou 4 clubs qui le suivent très sérieusement. Laslandes pourra encore apporter son expérience si on ne le « crame » pas en lui faisant jouer ses matches en totalité. Moussilou pourrait même, peut-être, enfin rebondir aux cotés de son ami Bamogo comme le laisse entrevoir F. Antonetti. Modeste devra beaucoup cravacher pour espérer rentrer dans l’équipe type mais le talent et la volonté sont là.
 
Il est vrai que l’équipe pourrait encore évoluer à un mois de la fin du mercato (clôture le 31 aôut) mais cette équipe a quand même de la « gueule », associant expérience et jeunesse... talent et fougue.
 
Dans tous les cas, il ne faudra pas que le Gym rate ce championnat lorsque l’on sait que l’année prochaine il devrait perdre à coup sûr des joueurs clé comme Lloris, Ederson, Koné et même plus… Si le club veut attirer d’autres joueurs de bon potentiel, il n’a pas le droit à l’erreur sur le terrain (et dans l’encadrement) pour éviter de faire fuir nos aiglons et passer pour une roue de secours comme cela se passe cette année avec Dramé, ou plus flagrant, avec Lachuer.
 
Allez Nice !
 
PS : A l’heure où nous écrivions cet article, aucune réponse n’était parvenue concernant Dramé, Cubillier ou Lachuer. Seule certitude : le grand stade a de nouveau du plomb dans l’aile, mais est-ce une surprise à 8 mois des municipales ?

Ajouter un Commentaire