Une réunion entre actionnaires aura lieu aujourd'hui mais, surtout, une autre aura lieu en mairie demain comme indiqué dans l' émission "Issa Nissa" sur RCN. Aujourd'hui, nous apprenons dans Nice Matin que Chien Lee ferait de la vente une affaire d'égo, qu' Eric Ciotti soutiendrait le clan chinois, que le président du conseil de surveillance n'a pas confirmé sa venue au maire de la ville... Autant dire qu'entre politique et orgueil, le sportif est loin et la vente, aussi.

 

La pop sud a sorti un communiqué, hier, qui montre bien que l'affaire n'est pas simple. En effet, le groupe oublie ce que Rivère a fait  pour le club en l'accusant d'être une personne qui ne voit que son intêret personnel, mais la "pop" oublie aussi que les chinois ont demandé au club de rembourser le compte courant l'obligeant à emprunter pour les rembourser... Tout n'est pas blanc ou noir et le " une nouvelle erreur serait idnamissible"  fait sourire pour deux raisons car ce sera trop tard car le constat ne pourra se faire qu'à la fin du mercato et secondo : qu'est ce que les propriétaires du Gym, qu'ils soient anglais ou chinois, en ont à faire de la position d'un groupe qui a suivi comme un bon éléve les fluctuactions du Gym ( affaire Puel, Balotelli ou autre mais aussi silence lors des précedents mercatos ou mauvaises séries...)  Supportons notre équipe, pour le reste, suivons et donnons notre avis tout en sachant qu'il aura un impact plus que limité dans ce monde d'argent!

 

 

Gauthier Ganaye a démenti toute volonté de vendre le club de la part de Chien Lee, ce midi, sur France Bleu Azur. Les arrivées de Gilles Grimandi et Mathieu Louis-Jean montrent que le club se structure, indique aussi le nouveau président niçois, qui conclut que s'il n'avait pas eu les assurances de Chien Lee d'une poltique sur le long terme, il ne serait pas venu.

Comme nous vous l'indiquions en exclusivité la semaine dernière, Chien Lee a bien refusé de vendre le club, il y a un mois, grâce à Nice Matin nous savons maintenant qui était derrière cette offre : Jim Ratcliffe. Le milliardaire anglais qui vient de racheter l'équipe cycliste Sky.

Claude Puel qui a fait une visite à Nice, le semaine dernière donne son avis sur Patrick Vieira au journal l'Equipe : "Je trouve qu’il tient la route, oui. Il est dans le bon club, un club patient. Il passera les moments difficiles sans trop de pression, il a un effectif jeune et modulable. Et il a une personnalité calme et pondérée, il garde le cap, il prend de la hauteur, il a un début de carrière intéressant : les jeunes (à Manchester City), les États-Unis (New-York City FC), Nice, où il y avait une certaine culture du jeu qui est la sienne. C’est judicieux, après Lucien (Favre, 2016-2018) et moi (2012-2016), d’avoir continué dans ce profil d’entraîneur. Je le vois encore faire deux saisons de plus avant d’aller dans un club encore plus ambitieux."

Après France Bleu vendredi, Gauthier Ganaye a, de nouveau, exclut la vente du Gym à la fin du match face à Montpellier : "Le rachat du club ? On n’a pas appris grand-chose, dans le sens où on a appris que quelqu’un voulait racheter le club et que le propriétaire actuel ne voulait pas le céder. Il n’a eu de cesse de le répéter durant les dernières semaines. Il n’y a pas eu beaucoup d’informations nouvelles, si ce n’est que le grand public a découvert le nom de la personne qui se cachait derrière. Vous vous doutez bien que j’ai eu Chien Lee et les autres investisseurs au téléphone, dès que l’article est sorti. Il n’y a pas eu de volonté de sa part de communiquer pour la simple raison qu’ils l’ont dit et redit : ils sont là pour le long terme. S’ils commencent à communiquer dès qu’il y a un article qui sort, on va être amenés à communiquer tous les trois jours et à redire la même chose. Plus que les paroles ce sont les actes qui comptent et tout ce qui a été fait dans les dernières semaines pour renforcer l’organisation. Les arrivées de certaines personnes parlent plus que tout le reste. Après, moi, je m’interroge juste sur le timing des articles parce qu’au final on se demande si les gens qui dirigent ces articles raisonnent vraiment dans l’intérêt du club. C’est sorti à deux jours d’un match important pour notre saison, c’est le seul point d’interrogation que j’ai mais je laisse les gens parler. Nous, on travaille, on a une feuille de route, on sait où on veut aller. On va continuer comme ça."

 

Sous-catégories