Après une début de match poussive, la charnière centrale s'est mise en place et les Seri, Koziello, Germain et Pied ont fait leur "show". Germain toujours efficace devant le but, Seri et Kiozellio monstrueux au milieu.  Puis que dire de Jérémy Pied, hormis qu'il est urgent de le prolonger car le joueur renait cette saison dans son nouveau poste. Pour le reste, le Gym a retrouvé les qualités de jeu et les supporters ont été impeccables.

 

Les aiglons n'ont pas réussi à se relever face à un Nantes, beaucoup plus entreprenant. Hormis 30 minutes en seconde période,  les aiglons n'ont rien ou peu montré. On regrettera un penalty oublié mais aussi les fautes de main qui sont restées impunies mais cela n'excuse pas le résultat ni la baisse de régime du Gym. Une défaite logique juste avant de se déplacer à Marseille.

 

Grâce à Cardinale et A. Mendy, les aiglons réussissent un hold-up parfait. En effet, les niçois ont mis une mi-temps à rentrer dans le match avec une défense friable à l'exception de Yoan, un milieu peu efficace et une attaque sans imagination. En seconde période, ce fut mieux mais pas rassurant, tout de même. Un peu favorisé par l'arbitrage, A. Mendy signe son doublé et qualifie le Gym. Mais l'HOMME DU MATCH reste Cardinale.

 

Les aiglons sont tombés dans le piège corse. Face à des ajacciens agressifs, plus motivés, les aiglons n'ont pas eu le rendement habituel. Comme quoi la légende affirmant que Nice relance les équipes en perdition se confirme. Sinon que dire? Que les buts auraient pu être évités? Peut être! Mais ce soir rien n'y faisait... En conclusion les niçois retombent sur terre comme Caen (que nous rencontrerons mercredi en Coupe de la Ligue) et ce n'est pas plus mal. Retrouvez les 4 buts corses!

 

Les aiglons, après une première mi-temps aboutie, ont subi mais ont tenu grâce à un Hassen impeccable, un trio exceptionnel (Baysse, Le Marchand, Pied) et une équipe solidaire. Que dire d'autres... pas grand chose hormis que cette victoire fait du bien.Retrouvez le but de Germain.

 

 

Comment dire? Ce fut un match soporifique notamment à cause des lillois qui ont montré un jeu franchement pathétique. Beaucoup de petites fautes, jamais sanctionnées par un Wilfrid Bien en manque d'inspiration. Alors oui, encore une fois les aiglons n'ont pas trouvé la solution. Il va falloir se pencher sur cette stratégie adverse qui empêche le jeu niçois de se développer. On notera tout de même le magnifique match de Koziello (Je sais, on se répète) mais aussi le match parfait de Baysse (et là cela fait plaisir)