Ce n’est pas la première fois que l’on parle de repreneurs au Gym mais cette fois ci, Gilbert Stellardo l’a confirmé.

 

A la mort de son père, il lui promet de devenir footballeur professionnel. Anthony Mounier a alors six ans. Cinq ans plus tard, lorsqu’il endosse les couleurs lyonnaises, il promet à sa mère de réussir son Baccalauréat. Il décrochera le Bac S réservé aux scientifiques. Aujourd’hui, d’autres chiffres trottent dans sa tête.

 

“Souvent comparé à Lloris”

« On me compare souvent à lui, sans doute à cause de mes origines niçoises. C’est très flatteur. J’ai le même gabarit, fin, rapide et explosif comme lui. Les supporteurs m’en parlent souvent et je l’ai rencontré plusieurs fois à Clairefontaine et à Nice. J’apprécie de discuter avec lui et il est très disponible à chaque fois. Je souhaite en revanche que l’on parle de moi en mon nom car Hugo Lloris reste et restera Hugo Lloris. »

 

A dix journées de la fin du championnat, le coach de l’OGC Nice Eric Roy dresse un état des lieux et fixe le cap des Aiglons.

 

L'OGC.Nice s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe de France en allant s'imposer mardi soir à Reims (3-2) après prolongation. Pourtant, les Niçois ont été archi-dominés par des Rémois plus volontaires, plus offensifs et plus entreprenants, qui se sont pourtant faits piéger sur trois contres et sont revenus deux fois au score. Mais en Coupe seul le résultat compte. Les Aiglons s'en sortent plutôt bien.