Didier Ollé-Nicolle, le nouvel entraîneur de Nice, aborde sans crainte sa première expérience en Ligue 1 et il entend poursuivre le travail effectué par son prédécesseur Frédéric Antonetti.

Arrivé en provenance de Clermont, club de Ligue 2, le nouvel entraîneur des Aiglons s'est présenté mercredi comme un homme "tout neuf", excité à la perspective d'exercer au sein de l'élite du football français.

Comme nous vous l'annoncions dès hier soir, Frédéric Antonetti  a annoncé son départ aux joueurs. Les raisons de son départ sont expliquées dans Nice Matin.

 Les joueurs se font peu à peu à l’idée d’un départ de leur entraîneur, Frédéric Antonetti.

 

Frédéric Antonetti, l’entraîneur niçois, ne s’interdit rien pour la saison prochaine. Rejoindre Marseille ou Rennes, si l’un de ces clubs est intéressé, rester à Nice... ou devenir simple observateur.

Malgré une gêne persistante à la cuisse droite, Chaouki Ben Saada devrait tenir sa place à Grenoble. À moins qu’Antonetti ne lui préfère dans un premier temps la percussion de Mouloungui, qui s’est remis à l’endroit samedi dernier contre Saint-Étienne en clôturant le score (3-1). Dans ce match, c’est Ben Saada qui s’illustra le premier, du gauche, sur centre de Rémy. Son premier but en Championnat avec Nice, pour son 100e match en L 1. Lors des deux rendez-vous précédents au stade du Ray, face à Caen (2-2) et Lorient (2-0), c’est Rémy qui profita deux fois des passes de son nouveau complice. « Le jeu de Loïc me convient, souligne le Franco-Tunisien. Il va vite, sollicite beaucoup de une-deux, n’est pas perso et a besoin de soutien rapproché. »