Énonçons d’emblée le postulat : Nice est un club vendeur. C’est sa raison d’être économique et il n’y a pas de raison d’en changer. Allan Saint-Maximin en est l’un des plus beaux actifs, jeune – vingt et un ans –, expérimenté – sixième saison en L1, déjà –, et spectaculaire. Surtout, l’attaquant sera en fin de contrat en juin 2020. Les dirigeants du Gym n’ont donc pas beaucoup d’autres choix que de s’en séparer dès l’été prochain. D’autant que les courtisans ne manquent pas, que ce soit en Angleterre où des clubs de seconde partie de tableau disposent d’énormément de moyens et peuvent facilement parier sur le jeune Aiglon, ou en Espagne où le FC Séville, très friand de joueurs de L1, cherche ce profil (rapide, dribbleur) pour animer ses côtés.

 

Selon le site ligadeportiva, l'OGC Nice aurait fait une proposition pour Nicolas Benedetti, un attaquant de l'équipe colombienne, de Deportivo Cali. 

 

Englué à Liverpool où il chauffe le banc, Simon Mignolet a des envies d'ailleurs. Cet été déjà, il avait voulu quitter les Reds pour trouver du temps de jeu. Mais c'est Loris Karius, autre gardien de l'équipe de Premier League, qui a obtenu un bon de sortie, bloquant de facto le gardien belge sur les bords de la Mersey. Depuis, les semaines se sont succédées sans que Simon Mignolet n'obtienne le temps de jeu qu'il convoite, barré derrière Alisson Becker, le portier de l'équipe du Brésil arrivé de l'AS Roma pour 62 millions cet été.

 Selon Nice Matin, la volonté du club et du joueur seraient de prolonger d'un an le contrat du défenseur niçois qui court jusqu'en juin 2019. L'accord serait en bonne voie.

Vieira pour Favre, Hérelle pour Marlon, Maolida pour Plea, Atal pour Souquet, Danilo pour Seri et Boscagli pour Le Marchand. Les dirigeants niçois ont fait du poste pour poste, prudent, réfléchi et pas trop cher. Patrick Vieira se dit satisfait de son effectif mais il n’aurait pas craché sur un spécialiste de la dernière passe, adroit devant le but, du genre Ben Arfa, Boudebouz ou Belhanda, approchés dans les dernières heures. Ni sur un gardien de but de niveau international, comme Kevin Trapp, même si Walter Benitez a réussi un match de très haut niveau à Lyon [1-0], vendredi. Le mercato niçois, plutôt fade de l’extérieur, est considéré de l'intérieur comme réussi. Et puis conserver Mario Balotelli une troisième saison d’affilée, quelles que soient les circonstances, ça reste malgré tout le coup de l’été

 

 

 

 

Nous avons décidé ce matin de tenter d'expliquer les finances opaques de l'OGC Nice à l'issue de ce mercato plutôt mitigé.

 

Le milieu offensif a passé sa visite médicale et va s'engager avec le club breton, décidément très actif lors de ce mercato.

Libre depuis la fin de son contrat avec le Paris Saint-Germain, Hatem Ben Arfa (31 ans) est en passe d'entamer un nouveau challenge. En contacts avancés avec Rennes, le milieu offensif a passé sa visite médicale de contrôle, ce vendredi après-midi dans une clinique en région parisienne selon l'Equipe.

Et si la surprise de cette fin de mercato venait de Nice ? Alors que des discussions concrètes ont été entamées avec Younes Belhanda (28 ans) - dossier cher -, le Gym, en quête d'un numéro 10, a entamé des discussions pour l'arrivée de l'international algérien Ryad Boudebouz (28 ans). Le milieu offensif a rejoint le Betis Séville l'été dernier. Dans un cas comme dans l'autre, le recrutement d'un numéro 10 a été érigé en priorité par les dirigeants niçois.

 

 

 

 

La carrière d’Hatem Ben Arfa devrait prendre un virage breton. Après avoir discuté avec Olivier Létang et Sabri Lamouchi mardi soir, le milieu (31 ans) semble avoir choisi le Stade Rennais, dont les contours du projet lui paraissent plus appétissants. La décision du joueur est en tout cas imminente et, bien que Nice n’ait pas encore renoncé à le faire revenir là où il a brillé dans une tentative de la dernière chance, la tendance est tout de même à des retrouvailles avec... Létang.

Sous-catégories