Cédric Kanté affirme qu'en défense central, les joueurs sont trop nombreux. D'après lui, il y aura du mouvement. Concernant son cas, il affirme qu'un départ serait logique mais pour un club plus huppé. Ce qui n'est pas le cas pour le moment. D'autre part, le defenseur niçois qui effectuera sa dernière année de contrat lors de cette saison, confirme qu'il n'est pas dans les souhaits des dirigeants de le faire prolonger. Un point sera fait à l'issue du stage d'Albertville.   

L'OGCN est toujours à la recherche d'un attaquant. Parmi les joueurs qui ne devraient plus venir, on trouve Tenorio et Piquionne, surement à cause du stade et du public notamment pour le dernier cité. Les aiglons se pencheraient sur le cas de Mouloungui qui est actuellement blessé. Quoiqu'il en soit Maurice Cohen affirme : " Actuellement, on travaille essentiellement sur le marché étranger. Nous sommes sur de bons attaquants qui ont tous de la maturité et du talent. Dans l'idéal, on souhaite recruter deux attaquants. L'un sur le marché étranger, l'autre sur le marché français." A suivre!

Proposé il y a quelques semaines à Grenoble avec Job sans succès , Matt Moussilou pourrait, finalement,  se relancer en Isère sous forme de prêt. En effet, le journal "Aujourd'hui en France" confirme dans l'édition de ce jour qu'un prêt au club isérois est envisagé par l'OGC Nice. A suivre! 

Toujours à la recherche d’un attaquant, l’OGC Nice ne recrutera pas cet été Mickaël Pagis a fait savoir le staff azuréen à Nice-Matin.  Roger Ricort, chargé du recrutement de l’OGCN, espère toujours une bonne nouvelle en provenance de Frédéric Piquionne ou de Carlos Tenorio. Mais il dit suivre d’autres pistes également à l’étranger.

Le départ de Baky Koné entériné, Nice dispose pour le moment d’une attaque plutôt jeune (Rémy, Modeste, Bamogo) et cherche au moins un renfort de poids dans le secteur offensif. Le Monégasque Frédéric Piquionne cadre parfaitement avec le profil recherché : un attaquant axial expérimenté et confirmé. Nice a les moyens de satisfaire Monaco, prêt à discuter à partir d’une offre équivalente à la somme qu’il avait déboursée pour acquérir l’ancien Stéphanois en janvier 2007 (6,75 M). Le président niçois, Maurice Cohen, a laissé entendre hier que s’il n’était pas venu du côté de Lyon l’idée de songer à Piquionne, ce dernier serait déjà quasiment à Nice. Et que si, d’aventure, il n’allait pas à Lyon, il viendrait à Nice. Pour le moment, Piquionne se sent pleinement monégasque. Il disputera sans doute son premier match amical contre l’OM mercredi prochain.

Hier, tard dans la soirée, le joueur et l'OGC Nice ont réglé le différend financier qui les opposait.

Il était donc de bon ton d'employer le conditionnel, hier, en dissertant sur les dernières informations concernant le transfert de Bakari Koné. Il valait mieux être précis pour éviter d'annoncer trop tôt ce qui aurait pu capoter dans la journée...

Car si Bakari Koné sera enfin, selon nos informations, à Marseille aujourd'hui dans la soirée, il était encore assez éloigné de La Commanderie, hier, à l'heure du café et de la lecture des premiers journaux.

Le défenseur stagiaire de Lyon, Mickaël Charvet, a débuté un essai d'une durée non précisée à l'OGC Nice. Ancien international tricolore des moins de 16 ans, le joueur âgé de 20 ans, a exclusivement joué en équipe réserve la saison passée.

L'attaquant international ivoirien de Nice Bakari Koné a indiqué jeudi qu'il restait un «détail lourd» à régler concernant son transfert à Marseille. Il s'agirait du paiement de sa prime de départ à laquelle il ne veut pas renoncer. «C'est en bonne voie, j'espère que cela va se faire très vite, a-t-il confié jeudi à l'issue de l'entraînement. L'important est que les deux clubs se soient entendus». La prime de départ contractuellement due par Nice, serait de l'ordre de 630.000 euros.

 Nice et l'OM ont trouvé un accord pour le transfert de Koné, mais subsistait hier un ultimecontretemps

"Allô! Bon, il a signé Koné? Ils vont discuter jusqu'à l'ouverture du championnat ?"

Le téléphone sonne, pleure parfois. Au bout du fil, les supporters ne comprennent plus la longueur des discussions. Ils oublient que, dans le monde du football, chaque transfert est soumis à une multitude de paramètres.

Un accord est quasiment finalisé entre Marseille et Nice sur le transfert de l'attaquant international ivoirien de Nice Bakari Koné à l'OM, a-t-on appris mercredi soir de sources proches des deux clubs. Meilleur buteur de l'OGC Nice la saison passée (14 buts en 30 matches), Koné devrait s'engager pour quatre saisons à l'OM. Le montant du transfert serait de 9 millions d'euros, plus 1 M EUR en cas de qualification de Marseille en Ligue des champions.

Après deux semaines de préparation, Nice a « besoin de resserrer le groupe », selon Roger Ricort. Ce qui suppose aussi de se délester de certains éléments encombrants. Matt Moussilou, Joseph-Désiré Job et Patrick Barul le savent, ils n’entrent plus dans les plans de Frédéric Antonetti et doivent chercher à s’occuper ailleurs. Ils n’ont plus la possibilité de s’entraîner avec le groupe pro. Seulement avec l’équipe réserve.

L'avenir de Djibril Cissé est-il lié à la possible arrivée de Bakari Koné ?

Absolument pas. Ce sont deux options très différentes. Ce n'est pas dans notre intention de dire que "Baki" sera le successeur de Djibril. Rien n'interdit non plus de penser qu'une association entre les deux joueurs puisse être possible.

Les dirigeants niçois ont fixé à mardi la date limite d'un éventuel départ de Baky Koné, convoité par Marseille. L'attaquant ivoirien, qui a repris l'entrainement avec les Aiglons après avoir manqué une semaine pour des raisons médicales, s'est refusé à toute déclaration sur sa situation.

Sous-catégories