Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’effectif de l'OGC Nice cette saison, Alassane Pléa pourrait bien faire ses valises pour l’Angleterre, où West Ham suivrait avec attention la situation du Français.

 

Avec dix-huit buts inscrits cette saison toutes compétitions confondues, Alassane Pléa apparaît comme l’un des buteurs les plus prolifiques en France. Un niveau affiché qui attire les convoitises de nombreux clubs, notamment en Angleterre. Le Sun révèle en effet que West Ham souhaiterait enrôler l’attaquant de 25 ans cet été. Seulement pour espérer convaincre les Aiglons, le club anglais devra débourser au minimum 29M€ selon le tabloïd anglais. Une somme qui permettrait alors aux Niçois de se relancer au mieux pour la saison prochaine.

 

 

Désirant profiter des luttes d'influence qui ont lieu à l'OGC Nice, l'AS Monaco tenterait d'enrôler le responsable de la cellule de recrutement du Gym, Serge Recordier. Ce dernier se plaît à Nice mais reste attentif à l'évolution du club selon l'Equipe. A suivre!

Interrogé par nos confrères de beIN Sports, le président niçois Jean-Pierre Rivère est longuement revenu sur le Mercato d'été.

 

Le jeune joueur du Club Africain, Ghazi ayadi est désormais sur les radars de l'OGC Nice, là où se trouve son ex coéquipier, Bassem Srarfi. Agé de 22 ans, Ayadi sera suivi de près par les dirigeants du club français. Selon foot24, il pourrait remplacer le joueur ivoirien Cyprien, destiné à partir jouer en Premier League. Le transfert d'Ayadi rapporterait environ deux millions de dinars aux caisses du club de Beb Jedid

Lucien Favre revient sur les rumeurs de son départ : "Ce sont les rumeurs de fin de saison comme vous dites. Dans un mois et demi, c’est la fin de la saison, il faut bien que ça commence les rumeurs, les spéculations. Je ne vais pas commenter ça. Sur les rumeurs qu’il y a sur le club, peut-être qu’il y a des petits trucs à régler, mais je pense que sincèrement ça va se régler en bonne harmonie et sans problème."

favre2018

 

Selon son conseiller, Michel Ouazine, interrogé par Eurosport, le milieu offensif ne rebondira pas à Nice, où il s'était relancé avec brio - 18 buts et sept passes décisives en 37 matches - il y a deux ans sous les ordres de Claude Puel.

 benarfa2

Il exclurait aussi les destinations exotiques telles que la Grèce, la Chine et la Turquie et privilégierait son épanouissement personnel à l'aspect financier. En revanche, Ouazine ne ferme pas la porte à Lyon, son club formateur. Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a plusieurs fois fait part publiquement de son intérêt pour son ancien protégé.

 

On vous en parle depuis trois mois. Aujourd'hui deux journaux mettent l'information à la une : Nice Matin et l'Equipe. (Pour voir ne plus grand, cliquez sur l'article) 

 

 

 

 

 

 

L'entraîneur de Nice Lucien Favre ne devrait pas aller au terme de son contrat avec les Aiglons. Les deux parties se dirigeraient vers un résiliation à l'amiable.

 

Déjà dans l'air la saison passée, le départ de Lucien Favre du banc azuréen est quasi acté. L'entraîneur suisse ne devrait pas aller au terme de son contrat avec l'OGCN fixé en juin 2019. Des échanges en interne ont déjà eu lieu à ce sujet au plus haut niveau de la direction des Aiglons. Les parties se dirigent vers un divorce à l'amiable dont la possibilité avait d'ailleurs été envisagée dès la signature du Vaudois en mai 2016 et au terme de sa deuxième saison azuréenne. Cette séparation passerait par le rachat de son ultime année au Gym pour environ 3 M€. Favre était resté au club lors du dernier mercato estival malgré de belles touches à la suite de sa magnifique saison (champion d'automne, puis troisième au classement final de L1). Sa cote n'a guère baissé. Élu à trois reprises « entraîneur de l'année » en Allemagne (2009, 2011 et 2015), l'ex-coach du Hertha Berlin, puis du Borussia Mönchengladbach devrait reprendre le chemin de la Bundesliga. Le Borussia Dortmund l'a relancé. L'Autrichien Peter Stöger, qui a remplacé le Néerlandais Peter Bosz en décembre, a certes replacé le BVB sur le podium, mais est loin de faire l'unanimité. Le club de la Ruhr se cherche toujours un style de jeu. En quête d'un futur coach pour succéder à Jupp Heynckes, le Bayern Munich a également le profil du Niçois en tête. L'entourage de Lucien Favre a démenti tout accord en or massif avec le club saoudien d'Al-Nasr, car le sexagénaire a vraiment un gros penchant pour l'Allemagne.

 

De son côté, l'OGCN aurait d'ailleurs commencé à constituer sa short list pour la succession. Les noms de Jocelyn Gourvennec et Willy Sagnol, tous deux libres, ainsi que ceux de Christophe Galtier (Lille) et Antoine Kombouaré (Guingamp) sont dans les tuyaux.

 

Nice Matin indique le contraire... mais la direction niçoise ouvre la porte.

 

 

Selon la presse saoudienne, le club saoudien d’Al-Nasr aurait fait de Lucien Favre sa priorité pour le poste d’entraîneur en vue de la saison prochaine.

 

Contacté par nos soins, Christophe Paillot, l’agent du technicien suisse, a tenu à mettre les choses au clair.

 

"C’est surréaliste, ça n’a ni queue, ni tête, nous a-t-il confié. Le contact n’existe pas et n’existera jamais."

 

A un an de la fin de son contrat avec l'OGC Nice, Lucien Favre n’a pas envisagé une seule seconde de signer en Arabie Saoudite et n’a guère apprécié qu’une fausse information fuite à son sujet.

 

Contacté l’été dernier par le Borussia Dortmund ou par Everton en cours de saison, il aspire toujours à coacher au plus haut-niveau et souhaite même retrouver la Ligue des champions dans un futur proche.

 

Ce qui est certain, déjà, c’est que ce ne sera pas avec Nice la saison prochaine. Selon les médias allemands, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund seraient intéressés par son profil.

 

 Selon la presse saoudienne, le club d'Al-Nasr, basé à Riyad, souhaiterait recruter Lucien Favre comme entraîneur la saison prochaine. Une proposition aurait déjà été transmise au technicien suisse (60 ans), sous contrat avec Nice jusqu'en 2019. Ce dernier n'aurait pas encore répondu. L'Uruguayen José Daniel Carreño serait l'alternative envisagée par le club saoudien.

 

"Mon futur est dans les mains de Raiola qui est en train travailler pour moi. Je suis mature, prêt à jouer de nouveau en Serie A. Ça sera difficile de revenir au Milan, ça serait la troisième fois de ma carrière. Mais la Juventus et le Napoli sont deux équipes qui me plaisent et qui me sont très sympathiques" déclare Mario Balotelli.

 

Sous-catégories