Un but de Belhanda et quelques arrêts décisifs de Cardinale ont permis au Gym de revenir avec les 3 points. On regrettera simplement le manque de réalisme ou de chance qui n'a pas permis aux "Rouge et Noir" de "tuer" la rencontre en première période. A contrario, l'OGC Nice est resté solide en défense notamment en fin de seconde période. Un bon résultat.

Alassane Pléa a été l'homme du match en marquant un but rapidement puis en jouant trop facile en première mi-temps notamment en essayant de marquer d'une talonnade. Ensuite l'attaquant niçois est tombé dans ses travers en loupant un bon nombre d'actions "faciles"... Au final un match qui DOIT être gagné et qui ne l'est pas. Le Gym a laissé jouer les bastiais en début de seconde période et l'égalisation est venue... Prévisible? Oui et non notamment lorsque l'on voit le jeu proposé après l'égalisation. Virevoltant, dangereux... mais la maladresse et la chance inouïe du gardien corse ont mis à mal les intentions niçoises... Dommage! On notera tout de même la minute d'arrêt de jeu de Jaffredo seulement, purement honteuse compte tenu des "blessures" à répétions bastiaises, qui ont fait perdre minimum 4 à 5 minutes.

 

Eysseric crucifie son ancien club sur une erreur défensive des verts et permet à l'OGC Nice de continuer sa course en tête.  Pour le reste, le Gym a joué son jeu sans s'affoler. On notera tout de même quelques manques d'efficacité en attaque et quelques erreurs défensives sans conséquence de Sarr mais cela reste anecdotique.


Le but en vidéo est disponible

Même si les aiglons n'ont pas eu le rendement de ces dernières semaines, l'homme du match restera Mr Hamel. Un pénalty imaginaire, des cartons farfelus... Bref le spécimen de l'arbitre français bidon. Pour le reste le Gym a manqué d'ambition. On se posera tout de même la question: à quoi servent les remplaçants à Nice? Un petit mot pour Seube et ses sourires moqueurs à chaque fois qu'il mangeait le gazon: Vous êtes toujours à 3 pts de la relégation!


Le but et l'action amenant le penalty sont disponibles en vidéo

Nice a manqué de vice ce soir pour ce 4ème match d'Europa League. Les autrichiens n'ont cessé de faire des fautes à plus de 40 mètres de leur cage sous la complaisance du quinté arbitral turc. Après il fallait être aveugle pour ne pas voir que Souquet n'était pas dans le match. Où est Boscagli, même si le joueur doit partir au mercato d'hiver, ne peut-il pas être utile? A priori, non! Au final à moins de deux exploits à Schalke et face à Krasnodar, le Gym a terminé son épopée européenne.

 

Les buts sont disponibles en vidéo

 

 

L'OGC Nice a de nouveau été solide alliant maitrise et jeu. Les aiglons nous font de plus en plus penser au Barça (époque Pep Gardiola). Ils repartent toujours de l'arrière, après de multiples passes, trouvent la faille. Même si  la défense était un peu approximative notamment au début de rencontre, les aiglons restent sérieux, efficaces et solidaires. Une équipe qui fait plaisir à voir et à supporter.


Nice a de nouveau maîtrisé son sujet cet après-midi face à Metz. Même si nous pouvons regretter le manque d’attention sur les deux buts encaissés, le Gym a rendu une copie propre. On notera le triplé de Pléa qui, au fil des rencontres, s’améliore dans la finition.

 

Dans un match difficile le Gym a maitrisé en se faisant peur quelques fois maisle but était la victoire et c'est chose faite. On pourra regretter de ne pas avoir "tué" le match mais bon, Nice reste en course et c'est l'essentiel.

 

Le Gym a maitrisé la rencontre de bout en bout sans être mis en difficulté par des lyonnais très nerveux et un arbitre un peu laxiste... Paul Baysse a montré la voie de la victoire... puis le Gym a géré sa rencontre en mettant le pied sur le ballon. Une victoire importante avant la rencontre d'Europa League face à Salzbourg!


 

L'OGC Nice n'a pas fait un grand match. En première mi-temps: une action, un but malgré une domination lorientaise stérile. La seconde mi-temps fut du même acabit, soporifique à souhait mais Lorient a tout de même réussi à revenir au score. Mais c'était sans compter la chance Cardinalesque avec une nouvelle barre et Mario Balotelli, qui après avoir été hors-jeu plusieurs fois redonna l'avantage à Nice. On notera le premier carton jaune pour Balotelli pour avoir enlevé le maillot pour célébrer son but...et un second sur un accrochage inexistant avec Moreira (voir la vidéo) qui pourrait, en cas de confirmation de cette décision de la LFP, priver l'attaquant du match face à Lyon. Au final, une victoire dédiée à René. Salut coach!