Le gardien des bleuets, relégué numéro 2 à Nice l'an dernier, a vécu une période noire. Dont, à force de travail, il commence à sortir

 

Le début de saison pétaradant des aiglons a permis de mettre en lumière des jeunots qui n'en finissent pas de (bien) grandir.

 

Sûrement le meilleur joueur du Championnat depuis le début de la saison, l'ancien joueur de Newcastle fait vivre un véritable enfer aux défenses de Ligue 1. Ses victimes racontent. C'était son premier coup. Sa première percée. Sa première chevauchée. Son deuxième but de la saison, mais le premier qui a marqué la Ligue 1. C’était le 22 août à l’Allianz Riviera. Hatem Ben Arfa, parti avec le ballon à plus de 30 mètres du but de Vercoutre, effaçait quatre Caennais, se présentait sur la gauche du portier de Malherbe et envoyait un missile dans un angle fermé. La Ligue 1 venait de redécouvrir le vrai Hatem Ben Arfa. «J’étais impressionné sur le terrain, confie Damien Da Silva, défenseur du SM Caen et victime de HBA ce soir-là. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’était un calvaire mais, c’est vrai, cela a été très compliqué. Le coach (Patrice Garande) nous avait pourtant prévenus.» De là à être plus concentré que face à un autre joueur ? «Ça, je ne sais pas, mais tu sens tout de suite qu’il a un gros talent. Ça nous rassure presque qu’il n’ait pas brillé que face à nous. Quand il entre dans la surface lancé, c’est vraiment délicat.» Seul Guingamp a fait l'exploit Hatem Ben Arfa, c’est six buts et une passe décisive en huit matches joués. Des statistiques exceptionnelles. Ainsi, son équipe a toujours marqué un but à chaque sortie sauf à domicile face à Guingamp (0-1, 5e journée). Bravo donc à Jérémy Sorbon et les siens qui avaient réussi un exploit ce soir-là. «J’en garde forcément un bon souvenir, avoue-t-il. On avait plutôt bien défendu, la preuve : il ne marque pas et on gagne ! Mais le coach (Jocelyn Gourvennec) n’avait pas forcément ciblé Ben Arfa mais l’attaque en général. Il avait cité Germain, Pléa, mais aussi le milieu. Et on savait que si on était costaud derrière, on aurait des coups à jouer.» Les principales victimes de Ben Arfa cette saison ne nomment Bordeaux (7e journée, 6-1) et Saint-Étienne (8e journée, 4-1) où le joueur formé à Lyon a inscrit un doublé à chaque fois.

Valère Germain, d'abord déçu que ses deux buts aient été annulés après le report de Nice Nantes, a pris conscience des conséquences tragiques des intempéries.


L'équipe d'Issa Nissa décrypte les deux dernières rencontres des aiglons... A écouter!


L'équipe d'Issa Nissa décrypte en détail le mercato niçois... A écouter!


L'équipe d'Issa Nissa décrypte le début du championnat niçois, nous parle du mercato, des dernières rumeurs... A écouter!

Aussi frêle que fort. Voilà en résumé la description de Vincent Koziello (19 ans), l'une des dernières pépites du centre de formation niçois lancée par Claude Puel. Il y a fort à parier qu'on le reverra cette saison. Peut-être même dès ce samedi face à Troyes.

Malgré l'échec de son transfert, en janvier, l'ancien joueur de Newcastle a toujours gardé à  l'esprit de continuer sa carrière à  Nice.

 

Mathieu Bodmer, le capitaine niçois, espère que son club n'a pas fini son recrutement dans l'espoir d'aller ferrailler dans la première partie de tableau.