Plutôt convaincant depuis le début de la saison, Mario Balotelli a une occasion en or de se montrer aux yeux du sélectionneur italien ce jeudi contre la Lazio. Et de porter l’OGC Nice vers les seizièmes de finale de la Ligue Europa.

 

 Terminé le parc des Sports de Charles Ehrmann. C'est désormais dans un nouvel environnement qu'évolueront les joueurs de l'OGC Nice. Le nouveau centre d'entraînement, financé en partie grâce au transfert de Jordan Amavi à Aston Villa en 2015 a été inauguré cet après-midi en présence de tout l'effectif du Gym (à l'exception des internationaux), de l'entraîneur Lucien Favre, du président Jean-Pierre Rivère, de la Ministre des Sports Laura Flessel et du maire de Nice Christian Estrosi.

 

L'OGC Nice a inauguré jeudi son nouveau siège et centre d'entraînement « pour continuer à grandir », a expliqué le président du club, Jean-Pierre Rivère, présentant aux élus et aux médias un outil de 27,7 millions d'euros. Un bâtiment de trois étages d'une assise de 8045 m², cinq terrains et demi de football en attendant plus, le coeur du Gym a été bâti à moins d'un kilomètre du stade Allianz Riviera. Il doit accueillir à la fois les professionnels et les joueurs du centre de formation.

 

« Ca change vraiment, ce sera plus facile d'attirer des jeunes joueurs de talent », a expliqué à l'AFP l'entraîneur niçois, Lucien Favre. Le nouveau centre de vie, qui n'a pas de nom, le club pourrait chercher à le vendre en « naming », est « plus confortable, plus fonctionnel », a ajouté le technicien suisse, prenant l'exemple des « chambres climatisées, à la différence des chambres du centre de formation actuelles ». Le centre d'entraînement a été inauguré en fin d'après-midi par la ministre des Sports, Laura Flessel, en visite à Nice, en présence du maire (LR) Christian Estrosi.

 

Investissement de la ville avoisiné à 12,2 M Le club a pris totalement en charge la construction du bâtiment, pour un coût de 15,5 million d'euros, a rappelé le président Rivère, et la Ville a mis à disposition du club 6 hectares de terrain à bâtir, d'une valeur estimée à 6 M EUR, ainsi que 4,8 M EUR pour les terrains de foot. Avec en plus l'aménagement des abords, le maire a estimé l'investissement de la Ville à 12,2 M EUR. Le centre a été bâti en partie grâce au transfert de Jordan Amavi à Aston Villa en 2015, autour de 13 M EUR. Le joueur, désormais marseillais, devait être présent à l'inauguration mais il est resté avec l'équipe de France, où il a été convoqué pour la première fois.

 

Le centre bâti dans le plaine du Var compte pour l'heure cinq terrains et demi, deux gazonnés, les autres avec le même hybride qu'à l'Allianz Riviera, et deux de plus sont attendus pour septembre 2018. En 2019 une tribune devrait être bâtie permettant d'homologuer un des terrains pour le National 2 (4e division), où évolue l'équipe réserve, et pour la Youth League, la Ligue des champions des équipes de jeune, signe de l'ambition du club, éliminé cette année en barrages de cette compétition. « Un club grandit par ses structures », a conclu Rivère.

 

"Mon désir de partir de Lyon, c’est la Coupe du monde qui m’y a poussé, nous a expliqué mercredi l’ancien Lorientais depuis Clairefontaine. Tout le monde a envie de jouer des matchs et c’est vrai qu’à Lyon l’avenir me semblait un petit peu bouché avec l’arrivée de Tete. On était trois au poste (ndlr : avec Rafael), je ne savais de quoi demain allait être fait. J’avais besoin d’avoir plus de certitudes en vue de cette Coupe du monde et Nice me l’a apporté. C’est un club en devenir je pense, en pleine progression avec une visibilité sur la scène européenne. Donc tous les voyants étaient au vert pour moi (ndlr: en allant à Nice) avec aussi un groupe de joueurs très intéressants, pétris de talent. Je m’éclate aujourd’hui là-bas, avec une identité de jeu assez forte, avec un coach très formateur et très bon." déclare, Christophe Jallet, lors du point presse avant le match face à la Bulgarie.

Retrour sur le match de vitesse mais surtout sur celui de Marseille avec des focus sur Koziello, Sarr, Lees Melou, Balotelli... A écouter!

 

 

 

Retrouvez le podcast de l'émission du 26/09/2017. Au programme Nice - Angers, Nice - Vitesse et Nice - Marseille. Nous attendons toujours l'arrivée de notre invité

 

 

Sous-catégories