Les aiglons n'ont pas réussi à mettre du rythme dans cette rencontre soporifique. Les niçois avaient deux de tension et furent pathétiques en seconde période. Cette dernière fut marquée par la blessure de Dante. Un soirée à oublier!

 

 

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Angers SCO : 0 - 0
Arbitre : M. Ben El Hadj

Avertissements:

Nice : Hérelle (36e), Tameze (60e), Lees Melou (90e)

Angers : Pavlovic (8e) 


Expulsion :

Angers : Butelle (90e +3e)


Les équipes :

Nice : Benitez - Atal, Hérelle, Dante (cap, Boscagli, 77e), M. Sarr - Cyprien, Tameze, Makengo (Srarfi, 65e) - Lees-Melou, Balotelli (Ganago, 65e), Saint-Maximin


Angers : Butelle - Bamba, Pavlovic, Thomas, I. Traoré (cap), Capelle - Santamaria, Ndoye - Reine-Adelaide (Mangani, 71e), Bahoken (Cristian, 86e), Tait (Fulgini, 83e)

 

 

 

Résumé

 

Le SCO Angers a décroché le nul à Nice lors de la 16e journée de Ligue 1. Les Angevins ont résisté à une formation très en forme ces dernières semaines. Expulsé pour une main en dehors de sa surface dans le temps additionnel, Butelle s’est sacrifié mais a permis au SCO de ne pas rentrer bredouille.

 

Nice, avec Mario Balotelli en souffrance et sorti à l’heure de jeu, a manqué une belle occasion de se mêler officiellement à la lutte pour l’Europe, après son nul à domicile contre Angers (0-0) mardi soir lors de la 16e journée de L1. Même si les hommes de Patrick Vieira, 7e avec 25 points au compteur, enchaînent un sixième match sans encaisser de but, les manques offensifs niçois ont été trop importants pour espérer mieux qu’un 0-0 contre Angers.

 

Pourtant, le Gym avait débuté très fort, avec des actions de Makengo (2e), contré par Butelle (2), puis de Balotelli, toujours en quête de son premier but de la saison. Mais bien que servi parfaitement par Cyprien, l’Italien a finalement raté son contrôle orienté (4e). Ces deux situations bouillantes mal gérées n’ont pourtant pas refroidi les Niçois, largement dominateurs. Mais ils ont manqué de réalisme. Ainsi à la 23e minute, Cyprien a ouvert pour Balotelli, dont la tentative de lob n’était pas cadrée. Poussé par les + Super Mario + en son honneur lancés par la tribune sud, l’Italien, en crise de confiance, a continué de tenter. A côté (24e), puis trop mollement (37e).


A tel point que la meilleure occasion de la période a été à l’actif de l’Angevin Bahoken. Mais là aussi, l’attaquant formé à Nice n’a pas cadré (28e).

 

Malgré la pause, Balotelli n’est pas parvenu à retrouver confiance. Ses coéquipiers ont pourtant essayé de de le chercher, mais il a erré, perdu sur le front de l’attaque niçoise. Jusqu’à ce que Patrick Vieira mette un terme à son calvaire en le remplaçant par Ganago (64e). A force d’être inefficace, Nice laissait même Angers y croire. Il fallait un très bon Benitez devant Tait (58e), puis Bahoken (66e) pour ne pas couler.

 

Au final, Angers, malgré l’exclusion de Butelle pour une main hors surface (90+3), repartait avec le point recherché. Avant le derby à Monaco vendredi, les Aiglons, eux, ont étalé trop de lacunes offensives pour espérer mieux.

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira : 

Ça a été un match très compliqué contre une équipe qui ne nous a pas laissé d'espace. On aurait pu marquer d'entrée. Puis ils se sont adaptés. Ça reste un 0-0 frustrant. Mais comme on dit, quand on ne gagne pas, il faut savoir ne pas perdre. On a montré beaucoup de maturité en deuxième mi-temps. Ce qui nous a permis de prendre un point. On a essayé un schéma qui a fonctionné durant une demi-heure. Mais des joueurs sont en manque de confiance et ça se voit.  Mario (Balotelli) est en manque de confiance. Cela se voit dans ses prises de balle. Il faut être derrière lui. Le club, les supporters, les joueurs, moi. Il suffit d'un but, se mettre un peu plus à la disposition de l'équipe. Il doit aussi fournir les efforts. Ce soir c'était important, à Guingamp aussi, contre Monaco, ça le sera. Il n'y a pas à choisir ses matches. Il est preneur pour marquer contre n'importe qui.

 

 

 Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers) :

C'était un match un peu particulier avec une belle entame des Niçois. C'est là qu'ils n'ont pas gagné le match. On a ensuite pris la mesure et rééquilibré les débats. Mais on est resté au stade des intentions, malgré une ou deux occasions. Tactiquement, c'était bien. C'est un bon point pour nous. Cela nous va bien. Il a la même valeur que contre Caen mais pas la même saveur.Je suis satisfait. Le plan a bien fonctionné. On a un vrai savoir-faire à l'extérieur. Si Nice n'a pas fait un très bon match ce soir, c'est parce qu'on les a contrariés. (Sur Butelle, expulsé) Peut-être que son intervention nous permet de prendre ce point. On appelle ça l'esprit de sacrifice. Mais il n'y va pas pour prendre le ballon de la main. J'espère que la commission de discipline en tiendra compte.

 

 

Revue de presse

 

Moins de crocs que d'accrocs
L'Équipe

 

Après dix premières minutes prometteuses, les Niçois ont cessé d’être dangereux. Ce deuxième 0-0 d’affilée a souligné leurs carences offensives et la crise de confiance de Balotelli.

 

NICE – Ce Nice-Angers (0-0) a valu le coup durant quinze minutes. Les dix premières ont été assez folles, lorsque les Niçois se sont procuré trois situations franches. Avec en point d’orgue l'arrêt de Ludovic Butelle face à Jean-Victor Makengo (2e ). Et puis il y a eu les toutes dernières, lorsque Baptiste Santamaria, le milieu défensif angevin, s’est retrouvé gardien de fortune à la place de son numéro 1, dans un temps additionnel interminable de plus de sept minutes.

 

Il y a eu plus de situations que de véritables actions, mais c’était chaud et c’était bien. Un quart d’heure de foot sur un match d’une heure et demie, c’est peu, le reste fut d’un profond ennui et la responsabilité en a incombé à Nice. Sa série en cours de quatre victoires et deux matches nuls sans encaisser de but est tout à fait honorable et beaucoup s’en contenteraient. Mais la dynamique s’est un peu cassée, le match d’hier a été raté et l’enthousiasme s’est refroidi. Non seulement l’équipe de Patrick Vieira a laissé passer une occasion en or de s’incruster dans le top 5 au contact des meilleurs, mais elle vient de perdre quatre points face à Guingamp et Angers, sans marquer et sans être dangereuse.

 

Une possession de plus en plus stérile

 

Les Niçois étaient revenus de Bretagne en se promettant de faire mieux, sur le plan offensif, face au SCO. Ça n’a pas été le cas, malgré les initiatives et les changements tactiques de leur entraîneur, lequel avait placé une ligne de quatre offensifs, en soutien de Mario Balotelli, avec Allan Saint-Maximin et Youcef Atal pour animer les couloirs. Au-delà des dix premières minutes, il ne s’est pas passé grand-chose, « Saint-Max » et Atal ont joué très haut et c’est un peu comme si le Gym, régulièrement exposé aux contres, avait évolué sans latéral. Vulnérable et pas dangereuse, cela fait beaucoup pour la même équipe.

 

En perpétuelle quête de possession, le Gym gagne en contrôle ce qu’il perd en initiatives et en prise de risques. Ses circuits sont prévisibles, il ne fait quasiment aucune différence à l’intérieur du jeu, se met rarement en position de frappe et manque d’agressivité pour faire la différence sur coups de pied arrêtés offensifs. Dix-septième attaque de Ligue 1 avec douze buts, Nice ne trouve pas la solution. Ses trois défenseurs pourraient marquer de la tête mais ça n’arrive jamais. Ses milieux pourraient casser des lignes et gagner du terrain mais n’est pas Patrick Vieira qui veut. Atal est meilleur lorsqu’il part de plus bas, lancé. Saint-Maximin n’est pas le moins volontaire et s’il y en a un qui tente, c’est bien lui. Tameze n’a pas le profil du passeur décisif qu’il était censé être hier et Makengo a perdu le duel qu’il aurait dû gagner. Srarfi et Ganago ont manqué leur entrée en jeu.

 

Et Mario Balotelli ? Il a tout raté, mais sa détresse attire plus de compassion que d’exaspération. Remplacé par Ganago, il a cette fois tapé dans la main de tous ses copains avant de filer au vestiaire. Il avait l’air touché et on peut le comprendre. Zéro but au 5 décembre, c’est dur. « J’ai décidé de le sortir car j’avais besoin d’un attaquant qui prenne l’espace, mais Ganago n’a pas eu plus de réussite, a constaté Vieira. Mario est en manque de confiance, ça se voit sur ses prises de balle. S’il avait réussi ce contrôle face au but (4e), il aurait sûrement marqué. Ce qu’il faut, c’est être derrière lui, le club, les supporters. Il faut le mettre dans des situations qui lui redonnent confiance. il est important pour nous. » Quiconque marquera pour Nice prendra beaucoup d’importance dans les prochains jours. Et chassera l’ennui qui s’installe.

 

 

Dante touché à la cuisse

 

Le capitaine brésilien du Gym est sorti en cours de match (77 e ), touché derrière la cuisse droite. Dante n’aurait pas senti de lésion, juste un gros point de contracture. Sa présence dans le derby, à Monaco, vendredi, reste incertaine.

 

Le flop Balotelli 2/10

 

L’Italien est très mal entré dans son match, en ratant un contrôle face au but, en excellente position (4e), et ne s’est jamais remis dedans. Tout s’est dégradé, et l’agacement a laissé la place au renoncement. Très faible techniquement, rarement en position de frappe, imprécis sur coup franc (9e), il traverse une sale période.

 

Commentaires   

#8 canardou 09-12-2018 16:13
Est-ce que Ganago a le potentiel pour s'imposer dans une équipe de Ligue 1 ? Il est difficile de répondre à cette question, mais personnellement je pense que non. Rappelons que son transfert n'avait même pas été annoncé par le club qui l'avait recruté pour renforcer notre équipe de N2. Au mieux, je le vois plus jouer un rôle de joker ou de doublure.
#7 Pitchoun 05-12-2018 22:00
Dan, Ganogo merite un match entier. A chaque fois qu'il rentre il montre de la presence dans la surface et cree du danger. Moi j'aimerais le voir tout le match contre Monaco. Et meme associe a Balotelli.
Canardou je te taquine pour Favre. J'espere qu'il sera champion avec Dortmund. Mais sur son coaching a Nice je trouve Viera plus tenteur, moins rigide et plus judicieux dans ses choix tactiques et joueurs.
Mes amis, sur les resultats de la soiree ou tous nos concurrents directs ont perdu, c'est rageant car si on avait gagne nos 2 derniers matchs comme on le devait on serait ex aequo avec Montpellier sur la troisieme marche du podium. Il faut ameliorer ce goal avearage lorsque l'on voit que tout se tient dans un mouchoir de poche!
#6 Dan 05-12-2018 17:45
Balotelli doit jouer tout un match bonte divine
Si vous voulez qu’il marque et qu’il reorenne congiance il faut le laisser sur le terrain
Favre l’avait mainte fois repete !!!! Balotelli peu avoir des fulgurances qui peuvent surprendre n’importe qui !!! Et meme a la derniere minute il peut marquer !!!!
Le remplacer par srarfi ou ganago quelle injure !!!!! Ou alors vous donnez rZison a ce c.. de riollo !!!!
#5 canardou 05-12-2018 17:26
Je crois que tu es vraiment irréconciliable avec Favre. Dommage. d'autant que les choix de Vieira ne différent pas tant que ça de ceux de son prédécesseur. On peut même parler de continuité à mon avis.
#4 Pitchoun 05-12-2018 16:18
Oui vraiment domage toutes ces occasions ratees dans un championnat nul ou meme avec notre mediocrite nous avons notre chance! Et en plus avec ces 0:0 on ne ne se depetre pas d'un goal avearage lamentable qui sera certainement tres important vu que pas mal d'equipes vont se tenir en 3 points pour les places d'honneurs! Bref il nous faut vraiment 2 bons element offensifs au Mercato d'hiver et surtout arreter avec ces conneries de transferts rates en ete qui nous donnent des joueurs qui trainent les pieds et eprdent leur football (tu as remarque Canardou je n'ai pas ajoute Favre...meme si ;-) )
#3 marsiglialiste 05-12-2018 11:06
Au soir de la 16e journée il nous manque 4 points et d'être au pied du podium et encore notre meilleur joueur s'appelle BENITEZ ...BALOTELLI c'est 1 passe décisive en 10 matchs sur 16 possible ...les dernières rumeurs parlent d'un départ au mercato dans un divorce à l'amiable et son remplacement par WESLEY du fc Bruges ...si son départ est possible si un club le veut un mercato d'hiver est une douce rigolade devant l'indifférence des actionnaires
#2 canardou 05-12-2018 08:05
Dans la continuité de Guingamp, la faible prestation d'une faible équipe.
Je n'ai pas compris la logique de la compo de Vieira pour l'entame du match.
#1 gandolfi 05-12-2018 07:32
Viera dit qu'il sont tombés contre une équipe qui leur a laissé trés peu d'espace.Mais qu'est ce qu'ils veulent?des boulevards.La majorité des équipes laissent pas beaucoup d'espace,ils sont tous en mode survie d'ou l'ennnuie total pour la majorité des rencontres de ligue 1.Comment voulez vous avoir des espaces avec ces 50 passes completement inutiles.C'est d'une lenteur! Nice a vraiment la palme d'or des équipes qui permettent aux défenses averses de s'organiser tranquillement.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir