Les aiglons n'ont pas réussi à se sortir du piège guingampais... Comme d'habitude on aurait pu jouer des heures sans marquer. Au final, on s'attendait à une purge et le match a tenu ses promesses.

 

 

Fiche technique 

 

EA Guingamp - OGC Nice : 0 - 0
Arbitre : M. Buquet

 

Avertissements :

EAG : Kerbrat (73e)

OGCN : Boscagli (7e)

 

Les équipes :

EAG : Johnsson - Eboa Eboa, Sorbon, Kerbrat (cap), Rebocho - Blas, Didot - Coco (Traoré, 80e), Ngbakoto (Benezet, 86e), Thuram - Rodelin (Julan, 75e).

OGCN :Benitez - Atal, Sarr, Dante (cap), Herelle, Boscagli - Tameze (Makengo, 56e), Cyprien, Lees-Melou - Balotelli (Srarfi, 75e), Saint-Maximin (Ganago, 46e).

 

 

Résumé

 

Tenu en échec à domicile par Nice, samedi soir, Guingamp reste scotché à la dernière place du classement. Compte tenu de la qualité de jeu affichée, les Bretons ne pouvaient pas espérer beaucoup mieux...


Après des défaites contre Lyon et Reims, Jocelyn Gourvennec a glané son premier point depuis son retour sur le banc de Guingamp. Opposés ce samedi soir à Nice, les coéquipiers de Christophe Kerbrat ont concédé un minimum d'occasions pour leur premier clean-sheet en championnat depuis le 20 octobre dernier, mais il ne faut pas forcément être rassuré par le jeu produit lors de cette affiche comptant pour la 15eme journée de Ligue 1. Marcus Thuram (33eme) et Cheick Traoré (91eme) se sont procurés de belles occasions, mais c'est presque tout pour une formation guingampaise qui a cruellement manqué d'inspiration et d'impact.

 

danteguingamp

 

Alors que les Aiglons n'ont pas non plus proposé grand-chose au Roudourou, l'EAG a raté l'occasion de revenir sur Monaco (qui a perdu à domicile contre le MHSC), mais c'était difficile de faire mieux compte tenu de la production des locaux, qui terminent cette rencontre avec un petit 76% de passes réussies pour deux petites frappes cadrées. Si le club du président Bertrand Desplat veut espérer sauver sa place parmi l'élite, il faudra afficher un visage plus conquérant lors des prochaines semaines sorties. Cela commence dès la semaine prochaine avec deux affiches importantissimes contre deux concurrents directs : Dijon (mercredi à Gaston-Gérard) et Amiens (samedi à domicile). Du côté de l'OGCN, cela reste un point pris à l'extérieur mais quelle pauvreté au niveau offensif, et on attend toujours le réveil de Super Mario.

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira  : 

Ce qu’il faut retenir c’est qu’on rentre à la maison avec un point, et vraiment rien de plus. C’est une grosse déception, bien sûr, parce qu’on n’a pas produit assez de jeu même si défensivement on a été solide. Il y a eu beaucoup de déchet sur le plan offensif. (Sur les remplacements de Saint-Maximin et Balotelli) Je suis assez satisfait quand les joueurs ne sont pas contents de sortir, mais c’est important de comprendre que c’est mon rôle et ma responsabilité de faire des choix. Je ne suis pas l’entraîneur personnel de Balotelli, de Saint-Maximin, de Dante, de Cyprien, je suis l’entraîneur de l’OGC Nice. Il suffit de communiquer, après ce qu’il faut c’est d’être juste, et j’essaye de l’être le plus possible. (Sur le fait de ne pas prendre de but) C’est important, Walter (Benitez) fait un superbe arrêt à la fin et c’est vrai qu’il a toujours répondu présent dans les moments difficiles quand l’équipe en avait besoin.

 

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp) : 

Je suis très content de ce qu’on fait sur le plan de l’organisation. On s’est calé sur eux. Quand Dante a le temps, c’est lui qui éclaire le jeu d’une position basse, les trois milieux sont redoutables, ils se trompent très peu, et après ils alimentent Attal, ils alimentent Balotelli, ils alimentent Saint-Maximin, mais je trouve qu’on a vraiment beaucoup gêné Nice. Sur le plan de la rigueur défensive, de l’organisation, de la concentration, on est allé jusqu’au bout du match comme ça. C’est déjà une satisfaction de retrouver de l’efficacité défensive. Après, Benitez a fait deux très grands arrêts, ça s’est joué là-dessus et je pense qu’on devait prendre trois points ce soir compte tenu de nos occasions qui sont nettes. Ce n’est qu’un point mais je considère que c’est un bon point. 

 

 

Revue de presse

 

Vieira ne prend pas de gants
L'Equipe

 

75 e minute : après avoir été remplacé, Mario Balotelli s'est expliqué avec Patrick Vieira. Visiblement mécontent, l'Italien a jeté ses gants dans la foulée.

L'entraîneur niçois a vite sorti Saint-Maximin et un Balotelli énervé. Après avoir enchaîné quatre succès, le Gym a peiné à Guingamp.


GUINGAMP (CÔTES-D'ARMOR) – Même s’il avait été rehaussé par la victoire probante contre Lille (2-0), l’enchaînement des quatre succès niçois en L 1 était trompeur au regard des prestations du Gym, qui a cessé de faire illusion hier, à Guingamp. Gênés par le dernier du Championnat, incapables de déployer leur jeu sur les côtés et sans poids dans l’axe, les Azuréens ont tenu le ballon sans être dangereux car leur seule frappe cadrée, un coup franc de Balotelli (74e), n’a pas troublé Johnsson.


« Ce qu’il faut retenir, c’est qu’on rentre à la maison avec un point et vraiment rien de plus, a résumé leur entraîneur, Patrick Vieira. C’est une grosse déception, bien sûr, car on n’a pas produit assez de jeu, même si on a été solides. On doit avoir plus de joueurs qui attaquent l’espace, on manque de présence dans les 18 mètres. On a essayé de mettre des ballons dans l’axe mais il n’y avait personne. » Chargés d’occuper la pointe du 3-5-2, Allan Saint-Maximin et Mario Balotelli peuvent se sentir visés, mais ils n’ont pas attendu la conférence de presse pour être punis par Vieira, qui a tranché dès la mi-temps. Invisible en première période à l’exception d’une frappe largement au-dessus (36e) et d’un centre gâché par Balotelli (25e), Saint-Maximin a été remplacé au retour des vestiaires par Ganago, qui n’a pas davantage aidé Balotelli.

 

balotelligant



Enfermé dans une spirale négative, l’Italien avait plutôt bien commencé hier, avec une grosse frappe qui a frôlé le cadre (2e), et on l’a vu presser ou revenir défendre. On est tentés de le signaler car ce qui est normal pour un attaquant lambda ne l’est pas forcément pour Balotelli, vite redevenu le joueur amorphe qu’on observe depuis le début de saison. Si son remplacement par Srarfi (75e) est donc tout sauf un scandale, il l’a vécu plus difficilement. Après un vif échange avec Vieira, il a jeté ses gants de dépit et s’est assis sur le banc qu’il a quitté au bout de quelques minutes. L’épisode rappelle celui de la réception d’Amiens (1-0, le 3 novembre), quand Saint-Maximin et Balotelli avaient directement rejoint le vestiaire après leur sortie. Cette réaction n’a pas impressionné Vieira, qui a dédramatisé hier, tout en faisant passer quelques messages.


« C’est bien, je suis assez satisfait quand les joueurs ne sont pas contents de sortir, ça veut dire qu’ils veulent jouer mais c’est important de comprendre que ma responsabilité, c’est de faire des choix, a assené le technicien. Je ne suis pas l’entraîneur personnel de Balotelli, de Saint-Maximin, de Dante, de Cyprien. Je suis l’entraîneur de l’OGC Nice, j’assume mes choix. » Est-il plus compliqué de faire comprendre ce besoin de cohérence collective aux deux attaquants ? « Il suffit de communiquer. Je ne suis pas dans l’esprit de sanctionner. Ce qu’il faut, c’est être juste, tout simplement, et j’essaye de l’être le plus possible, a répondu Vieira. C’est vrai qu’Allan et Mario étaient en difficulté, mais c’est à l’image de l’équipe, qui n’a pas été bonne non plus. Les entrants ont également été un peu en dedans. » Avec des joueurs de champ aussi empruntés, il fallait un grand gardien pour s’en sortir et le Gym en a un. Benitez a repoussé les 23 derniers tirs cadrés qui lui ont été adressés en Ligue 1 et sa parade face à Traoré (90e+1) est un chef-d’œuvre qui permet aux Niçois de consolider leur septième place. Mais ils savent qu’ils n’en ont pas toujours été dignes hier

 

Commentaires   

#8 Dan 02-12-2018 18:02
D’accord avec pitchoun
Il aurait ete plus judicieux de sortir boscagli a la mi-temps
Ce n’etait pas son jour et faire rentrer burner !!!!
On demande parfois de la patience aux joueurs quand le jeu est bloque cette fois c’est viera qui a manque de patience
Suis sur que saint maximin et balotelli aurait marque
#7 gandolfi 02-12-2018 16:08
Pour moi ce match fait parti des tip top an niveau de la purge.Balotelli est en concurence directe avec la gueule du mérou sur l'étal du poissonnier.On voit l'importance d'un mec comme St maximin.Quand il n'arrive pas a declancher quelque chose finalement on voit qu'on est pas meilleur que Guingan.Dès le début du match on a vu que l'équipe était formatée pour jouer non pas vers l'avant,mais en retrait.Vous imaginez ,on joue en retrait contre le dernier,qui au final a eu plus d'occasion que nous.C'est du grand n'importe quoi."Faites vous plaisir,lachez les chevaux,profite z que vous etes 7 eme,pour vous eclater en attaque,tentez des trucs,un peu de folie svp"
#6 canardou 02-12-2018 11:33
Un seul tir cadré (un coup franc de Balotelli), ça craint quand même.
#5 marsiglialiste 02-12-2018 10:21
j'ai cru que st maximin était blessé et non vieira montre qu'il est le boss et si on n'est pas bon on sort même si on s'appelle balotelli ...reste que son coaching n'a rien amélioré et BENITEZ nous sauve un point .. on se trouve à la queue des prétendants au podium et on doit repartir cette semaine dés mardi face à angers et samedi à monaco dans un match de survie
#4 CorsicaNissart 02-12-2018 09:04
Merci Bénitez !!!
#3 Pitchoun 02-12-2018 08:13
Oui effectivement, c'est ce que je pensais, enlever Boscagli a la mi-temps et pas St Maximin en faisant glisser Sarr a gauche. On manque vraiment de poids au centre de l'attaque. A propos, tu peux balancer ton slip ;-)
#2 canardou 02-12-2018 07:37
Le 3-5-2 est un excellent système mais il est évident que lorsqu'on aligne deux latéraux dans un mauvais soir ça bloque. Atal piochait pas mal et Boscagli a montré une nouvelle fois qu'il était vraiment tendre.
#1 Pitchoun 02-12-2018 06:59
Tant que l'on n'aura pas de veritable meneur de jeu, capable d'apporter le surnombre en attaque, on ne pourra esperer mieux du 3-5-2 qui isole nos attaquants. Balotelli qui a mon avis a juste titre a ete decu de son remplacement aessaye de jouer en 10 et d'orienter le jeu mais il ne pouvait pas alors etre a la conclusion. Je comprends les choix de Viera en rentrant Ganogo pour plus de presence dans la surface mais il fallait sortir un defenseur, pas St Maximin. Ce n'est pas grave si on enchaine contre Anger et Monaco, 2 matchs a domiciles pour faire le plein. Domage car on avait l'occasion de mettre le milieu de tableau a 6 points...

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir