Comment qualifier cette victoire niçoise? Honteuse, désastreuse, calamiteuse tellement le niveau de jeu était faible. Le Gym a montré un visage d'une équipe très brouillonne sans envie. Que dire des recrues?  L'OGC Nice s'est planté sur toute la ligne à l'exception d'Atal. Que dire des jeunes qui n'arrivent même plus à courir alors que Jallet se bat pendant 90 minutes... Que dire de Mario qui alterne quelques actions propres et qui rate l'immanquable... Que de dire ce Gym ennuyeux à souhait... Rien, tellement c'est désespérant! 

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Amiens SC : 1 - 0 (1-0)
Arbitre : M. Hamel
Spectateurs : 15259 (mdr)

 

But :
Nice : Gouano (38 csc)

 

Avertissement :
Nice : Dante (44e)

 

Les équipes :
Nice : Benitez - Jallet, Hérelle, Dante, M.Sarr - Cyprien, Danilo Barbosa, Tameze - Maolida (Sacko, 74e), Balotelli (Walter, 81e), Saint-Maximin (Atal, 61e)

Amiens : Gurtner - Krafth, Adenon (Timite, 85e), Gouano, Dibassy - Monconduit, Bodmer (Ganso, 65e) - Lefort, Blin (Gnahoré, 65e), Ghoddos - Otero

 

Le but

 

38ème But contre son camp de Gouano pour Nice ! Maolida conduit le ballon sur son côté gauche avant d'adresser un centre dévié par Gouano qui finit sa course dans le but de Gurtner.

 

 

 

Résumé

 

Nice, très brouillon, s’est imposé dans la douleur contre une faible équipe d’Amiens (1-0), samedi soir à l’Allianz Riviera lors de la 12e journée de L1, et recolle à un peloton de prétendants à l’Europe.

 

Mais que cette troisième victoire consécutive, toutes compétitions confondues, fut compliquée à obtenir pour le Gym. C’est peu dire que les hommes de Patrick Vieira ont galéré. Mais les trois points leur permettent de remontrer à deux points de Marseille (5e), qui joue dimanche.

 

daniloamiens

 

Dans un 4-2-3-1 avec Cyprien en soutien de Balotelli, avec Maolida et Saint-Maximin sur les côtés, le Gym a cru pouvoir désarticuler la défense adverse.

 

Pourtant, tout a bien mal commencé. Dès la 6e, la très mauvaise relance de Benitez sur Tameze a profité à Bodmer, dont la frappe, en taclant, n’a pas eu de conséquence.

 

Puis, très progressivement et malgré de nombreuses lacunes, Dante et les siens sont parvenus à prendre le jeu à leur compte. Une demi-volée de Cyprien bien stoppée par un Gurtner vigilant (12), tout comme la tentative de Danilo (20).

 

Malgré une baisse de la qualité de jeu et une occasion pour Amiens, une volée de Ghoddos de peu à côté (16), les Niçois ont eu le mérite de rester dans leur schéma. Les Aiglons ont trouvé la faille peu avant la pause grâce à Maolida, lancé par Cyprien, qui a débordé côté gauche et dont le centre a été détourné par le capitaine d’Amiens Gouano dans son propre but. (1-0, 39).

 

saintmaximinamiens

 

Nice avait fait le plus dur. Mais aurait pu rapidement se mettre à l’abri. D’abord, par Cyprien dont la tentative était sortie par un bon Gurtner (43). Puis, juste après la pause, à la suite d’une très belle remontée collective côté gauche, Balotelli a décalé parfaitement Saint-Maximin. Mais l’international espoir a préféré contrôler au lieu de frapper et s’est trop désaxé. Dibassy a eu le temps de revenir et de sortir le ballon sur sa ligne. Enfin par Balotelli dont la reprise est passée au-dessus (50).

 

A l’heure de jeu, Vieira a sorti Saint-Maximin, en difficulté, pour passer à une défense à cinq avec l’entrée d’Atal. Et le Gym a perdu la maîtrise.

 

Inoffensifs jusque là, les hommes de Pelissier sont devenus dangereux, notamment par Otero et Dibassy. Mais Nice a tenu et conservé son troisième succés de rang.

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

Je suis très heureux et très content d'avoir pris les trois points (rires). On a montré des vertus. J'ai pris du plaisir à voir l'équipe bien défendre. J'ai trouvé qu'on a été mieux à cinq derrière. On a montré de nouvelles valeurs qui nous permettront d'aller plus loin : la volonté, la solidarité. On a moins d'occasions qu'avant. Mais on a gagné. On a perdu beaucoup de points en jouant très bien. Je suis persuadé que ce match-là va nous aider. Durant de nombreux matches, on a eu beaucoup de manque de rigueur défensif. Il faut maintenant trouver la balance pour être mieux.(concernant les sifflets du public)...Il reste encore beaucoup de matches. Contre Dijon on a très bien joué, on en a pris quatre. Avec le temps, le public appréciera les victoires... ( concernant St-Maximin et Balotelli mécontents de sortir) Les joueurs ne sont jamais contents quand ils sortent. On réglera ça en interne. Ils ont beaucoup défendu et aidé l'équipe. Cela a permis la victoire.

 

Christophe Pélissier :

On ressort de ce match avec beaucoup de frustration, comme contre Nantes. Je ne voyais pas comment Nice pouvait marquer. On a fait 20 bonnes minutes sans être efficaces. On se fait punir dans notre moment faible. En deuxième période, on a repris notre domination. Mais on n'a pas été efficaces. On le paie cher. Ce qu'on a fait est pourtant cohérent. Mon gardien n'a rien à faire du match. Je pensais qu'on allait souffrir un peu plus. Mais on a été inefficaces. Avec tous les blessés devant, je n'avais pas d'armes pour augmenter la qualité offensive de mon équipe. C'est ainsi.

 

Revue de presse

 

Nice la mérite à peine

L'Equipe

 

Le Gym a obtenu face à Amiens sa troisième victoire d’affilée en une semaine. Mais tout a été laborieux et l’état d’esprit de certains a semblé discutable.


NICE – Le Gym ne s’est pas procuré plus de deux occasions franches, il a souffert les deux tiers du match mais il a gagné, obtenant ainsi sa troisième victoire d’affilée, après des succès à Bordeaux (1-0, dimanche dernier) et contre Auxerre (3-2, mercredi, en Coupe de la Ligue). Trois victoires de suite, c’est une première cette saison, la dynamique de résultats est bonne et ces six points récoltés en Championnat le rapprochent de la cinquième place. Cela a largement suffi à Patrick Vieira, enjoué comme jamais au moment de balayer les critiques. « Je suis très content des trois points et de la performance de l’équipe, a-t-il dit, dans un immense contre-pied. J’ai pris du plaisir à nous voir bien défendre et gagner. Être plus haut au classement va nous donner beaucoup de confiance. » On comprend l’idée, le début de saison a été difficile, surtout à domicile (2 victoires en 6 matches), le manque de résultats a pu générer de la crispation et voir Nice revenir dans cette zone soulage tout le monde. Mais le contenu a été décevant et il pouvait difficilement l’ignorer.

 

Les Niçois, après avoir subi durant les vingt premières minutes, ont marqué sur un but contre son camp stupide de Gouano (1-0, 38e). Ils ne se sont créé qu’une seule vraie occasion, lorsque Mario Balotelli a raté le cadre, seul à huit mètres... (49e), et la fin de match a été picarde. Le rendement des attaquants a été aussi contestable que le comportement de certains d’entre eux. Ainsi, Saint-Maximin et Balotelli sont rentrés directement au vestiaire après avoir été remplacés (62e et 82e). Sans s’assoir sur le banc. « On réglera ça en interne », a dit Vieira sans s’étendre. Malgré la victoire, une partie des 15 259 spectateurs de l’Allianz Riviera a raccompagné son équipe sous les sifflets. Vieira a déclaré avoir tout aimé ou presque de cette rencontre, dont l’état d’esprit du groupe, comme si ces deux victoires d’affilée sur le score de 1-0 allaient donner de la chair à son équipe. Il a trouvé son équipe plus solide à cinq derrière, après l’entrée d’Atal (62e), et a adoré le travail défensif de Balotelli, toujours muet en L 1. « C’est ça qui est beau dans le foot, on n’est pas obligés d’être du même avis », a-t-il répondu aux sceptiques.


Pourtant, la meilleure des deux équipes était bien Amiens. Et la frustration de son entraîneur, Christophe Pelissier, était compréhensible. « Je ne voyais pas comment Nice allait marquer, il a fallu qu’on dévisse dans notre propre but, a-t-il regretté. Je pensais qu’on allait souffrir un peu plus que cela. Mais il faut être efficace dans le foot et on ne l’a pas été. Avec tous nos blessés devant, je n’avais pas d’armes pour augmenter la qualité offensive de notre équipe. » Et Nice en a profité.

 

 

Commentaires   

#29 Pitchoun 06-11-2018 08:28
J'ai un peu surfer sur differents Forum pour voir ce qu'il se dit par exemple par les supporters de l'OM apres leur defaite 3:0 contre Montpellier. Une reflexion m'a bien fait rire et j'ai voulu vous la partager pour vous redonner le moral:
Pierre Broca : "A part un ou deux, Marseiile a des joueurs moyens.Pas encore le budget du PSG. Cela viendra peu être un jour."
Ainsi que cet echange entre un supporter Nicois et Marseillais:

Frédéric Coster:
"Monsieur Garcia pourrait être critique vis a vis de son propre travail...Amavi et Germain on te les reprends de suite...."
Mark Hetfield:
"Bah reprends les. Ils sont nuls, l'un et l'autre. Aucun n'est au niveau des exigences d'un club comme l'OM.
Amavi, j'ai rarement vu un joueur de L1 aussi mauvais depuis le début de saison... Et la saison précédente ce n'était guère mieux. Tout le monde avait pointé le fait qu'il fallait recruter un défenseur gauche... C'est là l'erreur de Garcia en effet."
Vous voyez finalement avec notre 10 ieme budget de L1 et nos "chevres" on n'est pas plus mal ! :D
#28 stephil 05-11-2018 20:18
moi je pense que a nime ont va exploser tout simplement :-* :eek:
#27 Pitchoun 05-11-2018 19:23
Moi je pense que vous dramatisez tous un peu trop la situation. On a vraiment pas une equipe de cracs et un seul salire disproportione mais que devraient dire aujourd'hui les supporters de Monaco ou de l'Om dontles equipes sont requinquelantes de millions avec des salaires autrement plus disproportiones et qui font pire que nous ?
Je pense que Viera est l'homme de la situation et qu'il va gerer cela de la meilleure facon. Au lieu de perdre nos energies a descendre nos joueurs restons positifs avant Nimes car je sens la passe de 4 possible, pour passer une treve internationale vraiment plus sereine.
Quant a Balotelli je crois que vous le decryptez mal: ce joueur a toujours ete egoiste dans son football (preponderence a toujours vouloir tirer les penaltys ou les coups francs ou a tirer de 40 metres) et meme quand il marque lui-meme ne se laisse pas aller a des explosions de joie et des courses de 200 metres. Toute son exhuberance et son arrogance sur le terrain voilent en fait un mal d'etre qui decoule du fait qu'il ne marque pas et pire, rate l'immanquable. Ce n'est certes pas excusable mais il suffira d'un but....
#26 canardou 05-11-2018 18:51
D'après Nice Matin, Vieira a fait savoir à Saint Maximin et Balotelli que c'était la dernière fois qu'il acceptait qu'un joueur remplacé se rende directement au vestiaire.
#25 tony 05-11-2018 17:48
St MARC , c'est pas parce que tu as pris un Pseudo de lessive , Qu'il faut tout NETTOYER . UN PEU DE RESPECT POUR L'ENTRAINEUR dont tu ne sais pas ce qu'il a dit en privé dans le vestiaire . Même si le match était une Purge pour nous comme pour lui peut être.
#24 tony 05-11-2018 17:48
St MARC , c'est pas parce que tu as pris un Pseudo de lessive , Qu'il faut tout NETTOYER . UN PEU DE RESPECT POUR L'ENTRAINEUR dont tu ne sais pas ce qu'il a dit en privé dans le vestiaire . Même si le match était une Purge pour nous comme pour lui peut être.
#23 canardou 05-11-2018 16:15
Tu as raison Gandolfi, quel gâchis !
#22 Gandolfi 05-11-2018 14:37
Moi je crois que les joueurs qui ont envie de jouer avec Balotelli,aujou rdhui on peut les compter sur les doigts de la main.Il va tranquillement se retrouver en Chine avec un salaire énorme et St Maximin aura fait le necessaire cette année pour aller dans un trés bon club.Malgrés le coté jemenfoutiste de Balotelli,tout ce qu'il ont fait pour lui mise a part le salaire,c'est lui proposer Les Melou L'Aston Martin sans le moteur SNIDER,et cette année,la cerise sur le gateau(DANILO BARBATRUC).Alor s meme si je trouve que c'est un sal gosse,Quand on prend Balotelli,on garde Belhanda qui je crois était moins cher que Danilo.Donc tout ça ça en arrive ou chacun joue un peu pour sa gueule,avec de temps en temps un but.C'est assez fou comme situation parce qu'avec un joueur confirmé en plus,on serait a la place de Montpelier sans probleme.
#21 giloudenice 05-11-2018 11:22
C'est clair que Ballo est consternant!
On est au tiers du championnat et le mec n'est toujours pas pret a jouer un match entier.
Et en plus, alors qu'il joue a deux a l'heure, il rale quand il sort.
Quel branleur....
#20 canardou 05-11-2018 10:10
Ce qui est consternant, c'est de voir l'indifférence totale de Balotelli sur l'ouverture du score, pas le moindre rictus de sourire, les bras qui restent ballants, et pas un pas en direction de ses coéquipiers pour s'associer à leur joie. Excusez ma grossièreté, mais il s'emmerde dans cette équipe (et peut-être dans sa vie), ce qu'on peut comprendre, mais ça va foutre le bordel et ça risque de pourrir le vestiaire. Vieira saura-t-il gérer ce problème?

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir