Les niçois arriveront-ils à confirmer? Retrouvez toutes les infos, remises à jour quotidiennent.  

 

Votre nouveau maillot 100% original de l'OGC Nice, moins cher (65€) (-15% avec le code VCUKKB15, ce week-end seulement) avec livraison gratuite

 

 

  Les cotes

 

 



Où suivre la rencontre?

 

 Radio

RMC

France Bleu Azur

 

Multiplex

RTL

 

Vos places

 

 



 

Les stats

 

Victoire(s) Nice : 3 - Nul(s) : 3 - Victoire(s) Amiens : 1

 

Les 7 derniers OGC Nice - Amiens SC
 

13/01/2018 Ligue 1 OGC Nice 1 - 0 Amiens SC 

26/03/2002 Ligue 2 OGC Nice 3 - 0 Amiens SC 

11/12/1999 Ligue 2 OGC Nice 0 - 0 Amiens SC 

11/11/1998 Ligue 2 OGC Nice 0 - 0 Amiens SC  

23/08/1997 Ligue 2 OGC Nice 1 - 1 Amiens SC 

18/04/1948 Ligue 2 OGC Nice 7 - 1 Amiens SC 

08/12/1946 Ligue 2 OGC Nice 1 - 2 Amiens SC

 

 

 

 

Les news

 
03/11
 
Les équipes selon
 
Nice Matin
 
 
 
et L'Equipe
 
 
 
 
02/11
 
Le groupe niçois : Benitez, Cardinale - Boscagli, Dante, Sarr, Burner, Hérelle, Atal, Jallet - Walter, Cyprien, Tameze, Makengo, Danilo - Srarfi, Saint-Maximin, Myziane, Ganago, Sacko, Balotelli.
 
Atal serait apte. Bonne surprise!
 
01/11
 
Mario Balotelli et Dante seront de retour après leurs suspensions.
 
Srarfi devrait être apte à l'inverse de Coly. Makengo devrait postuler à une place dans le groupe à l'inverse d'Atal. 
 
Johan Hamel arbitrera la rencontre, assisté par Stephan Pignatelli et Mathieu Grosbost.
 
Mercredi soir, l’Amiens SC, dominé, s’est qualifié pour les 8es de finale en allant s’imposer à Metz (1-2). Encourageant avec une équipe très remaniée dixit le Courrier Picard.
 
Nice s'est imposé avec difficulté face à Auxerre
 
 
 
 

 

 

 

Les déclarations d'avant-match

 

 

Prince Gouano :

De Nice, nous devons ramener un résultat positif. Mais il n'y aura pas que Nice car il y aura encore d'autres matches qui suivront. Mais pour cela, nous allons revêtir notre bleu de chauffe. C'est vrai que nous encaissons pas mal de buts mais nous travaillons au quotidien pour faire en sorte que nous soyons plus solides. Avec Balotelli, ce seront des retrouvailles épicées. Balotelli est un joueur qui a de grosses qualités. Ce sera un test pour moi

 

Myziane Maoulida :

C’était très important de gagner à domicile contre Auxerre, surtout pour nos supporters. Maintenant, retour au championnat, il faut enchaîner tout de suite contre Amiens ! Site Off

 

Christophe Jallet :

On garde la dynamique de victoires, on n’a encore jamais gagné 3 matchs à la suite cette saison, ce serait bien d’y arriver samedi contre Amiens. Site Off

 

Malang Sarr :

On est sur une petite série, on a la chance de recevoir encore une fois, on va faire le maximum pour gagner ce samedi et prolonger cette série au maximum. Site Off

 

Patrick Vieira :

Bien sûr que les victoires donnent de la confiance à l’équipe mais il y a quand même beaucoup de choses à améliorer. On se met en danger en perdant des ballons qu’on ne doit pas perdre, on prend des buts qu’on ne doit pas prendre. Il y a des moments du match où l’on a manqué de maturité, d’expérience et d’agressivité. On concède trop d’occasions à mon goût. Il faut qu’on apprenne, mais qu’on apprenne assez rapidement. Site Off

 

Revue de presse

 

Cyprien sur un long chemin

L' Équipe

 

Incontournable à Nice, le milieu n’a toutefois pas retrouvé le niveau qui avait illuminé sa saison 2016-2017 avant sa grave blessure.

 

Inscrit au bout d’un long une-deux qu’il a initié en trouvant Saint-Maximin depuis la moitié de terrain niçoise, le joli but de Wylan Cyprien à Bordeaux n’a pas seulement offert la victoire au Gym (1-0, dimanche). Il laisse aussi espérer le début d’une période plus douce pour le milieu, dont le parcours est toujours altéré par la grave blessure qu’il a subie le 10 mars 2017. Sa trajectoire était alors stratosphérique, elle pouvait le mener rapidement jusqu’aux Bleus, car il était le moteur de son équipe qui luttait pour le titre, mais une mauvaise réception lui a coûté une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit.


Terribles, les images suggéraient que le chemin du rétablissement serait long, et il l’est. Si Cyprien a retrouvé les terrains professionnels neuf mois après, il n’est pas encore redevenu le flamboyant joueur qu’il était. Il en a conscience, et ne perd pas le sourire pour autant : « Je ne me prends pas la tête, je reste serein. Après ce que j’ai traversé, j’apprécie tout ce qui se passe. Même quand je suis mauvais, être sur le terrain, c’est du bonheur. »
Vieira compte sur sa frappe et son sens de la passe


Perçu au club comme un élément très ambitieux et centré sur ses performances avant sa blessure, Cyprien (23 ans) renvoie désormais une image différente : plus ouvert aux autres, il a appris à relativiser pendant sa convalescence, au contact d’autres sportifs touchés. La naissance de sa fille, cet été, a également participé à cette évolution, tout en perturbant ses nuits...


L’ancien Lensois a surtout dû digérer sa première préparation complète depuis son arrivée à Nice, en 2016, et Patrick Vieira ne s’attendait donc pas à ce qu’il marche sur l’eau. L’entraîneur fait toutefois de lui un acteur incontournable, dans un rôle différent : le plus souvent utilisé comme sentinelle par Lucien Favre, Cyprien est positionné plus haut par Vieira qui compte sur sa frappe et son sens de la passe pour amener le danger. « Je ne suis pas inquiet par rapport à Wylan car je le vois travailler tous les jours. Sa première période contre Marseille (0-1, le 21 octobre) et son match contre Bordeaux montrent qu’il est de mieux en mieux, assure le technicien. Il faut être patient avec lui mais il est très important pour nous. »


Son ancienneté égale en effet celle de Balotelli et Dante, et lui confère des responsabilités qu’il se plaît à assumer. « Physiquement je me sens mieux, j’arrive à répéter les efforts, tout est donc plus facile, confie-t-il. J’ai eu une période compliquée depuis le début de la saison mais je n’étais pas inquiet, ça fait partie du processus de la blessure. Je m’y attendais et le staff aussi. Tout le monde était un peu impatient et c’est normal car j’ai montré de très belles choses avant ma blessure. J’étais moi-même impatient mais je n’ai pas lâché le travail, et je vais mettre les bouchées doubles. »
Épuisé en fin de match face aux Girondins de Bordeaux, il a été ménagé mercredi en Coupe de la Ligue contre Auxerre (3-2). Celui qui l’a remplacé, Rémi Walter, a observé de près ses efforts : « Beaucoup de joueurs qui ont subi de grosses blessures ont du mal à revenir, mais il revient bien, même s’il n’a pas retrouvé son niveau, car il était vraiment sur une vague exceptionnelle. La tactique du coach est différente des années précédentes, c’est encore plus compliqué de s’adapter après avoir été longtemps blessé, mais il reste un super joueur, qui n’a pas lâché. » Il est maintenant temps d’être récompensé afin de soutenir les progrès du Gym, de retour dans la première partie du tableau.

 

 


 Se délivrer à domicile

Nice Matin

Solides en déplacement, les Aiglons n’ont accroché qu’une seule victoire en cinq matchs de championnat à l’Allianz. Les succès à Bordeaux et contre Auxerre réclament confirmation


La Coupe de la Ligue n’a pas attiré grand-monde mercredi à l’Allianz (3-2 contre Auxerre). Mais elle a attisé la confiance du Gym avec une seconde victoire consécutive après Bordeaux (1-0). De quoi viser une passe de trois inédite contre Amiens. «On a bien sûr envie que ça continue. Mais ça ne sera possible seulement si on continue de respecter ce qu’on a mis en place. L’objectif, c’est de continuer à s’améliorer,» reformule Patrick Vieira.
Des améliorations, le coach en a vu cette semaine. Marquer trois buts dans un même match, son équipe ne l’avait jamais fait. Sans cinq titulaires habituels (Dante, Hérelle, Atal, Cyprien, Balotelli) et avec la première réalisation de Myziane, la satisfaction est un peu plus confortée.
«Je veux que tout le groupe se sente concerné, que ça déclenche de la concurrence. Voir Myziane marquer, c’est bien. Mais au-delà de ça, ses sacrifices, ses replacements défensifs sont tout aussi importants que son but. Ce qui est important c’est que les joueurs travaillent pour l’équipe. Leur talent leur permettra ensuite de se créer des occasions. Et des buts, ils en marqueront.»

 


Vieira : « On ne défend pas bien à la maison »

 


Alors que son équipe affronte la plus mauvaise défense du championnat (20 buts encaissés), c’est sur le registre défensif que l’entraîneur niçois concentre ses principales attentes. «On doit faire davantage preuve de rigueur défensive. Quand on est à la maison, on est impatient, on ne défend pas bien. On est porté vers l’avant et on subit des contres qui nous font mal. Il faut garder cette organisation qu’on a à l’extérieur. Avec l’envie d’aller vers l’avant et de bien faire mais c’est par le collectif qu’on fera des performances à la maison.» Les secondes périodes contre Bordeaux et Auxerre ont notamment démontré que même avec l’avantage au score, le Gym avait la fâcheuse tendance à perdre le fil de la rencontre et à subir. Et Patrick Vieira n’hésite pas à intégrer son rôle dans l’autocritique.

 


«Ce sont des signes de relâchement, un manque d’expérience aussi. On doit montrer plus de maturité dans notre jeu collectif. C’est aussi l’entraîneur qui a la responsabilité d’apporter quelque chose quand l’équipe est en difficulté.»


Face à un adversaire «qui accepte de ne pas avoir le ballon», le champion du monde 98 devrait s’appuyer sur les retours de ses cadres pour aligner une équipe au visage offensif. Dans un 3-4-3, avec Myziane en soutien de Saint-Maximin et Balotelli, un buteur au compteur bloqué. «Il aura besoin de ses coéquipiers» atteste Vieira pour délivrer son attaquant de toute obsession excessive. « C’est seulement par le jeu collectif que Mario pourra marquer. »

 

 

Commentaires   

#1 jean-paul belt 02-11-2018 00:33
Walter trés bon.Il devrait avoir sa place dans l'equipe type

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir