Les aiglons ont retrouvé des couleurs grâce à Makengo qui a remplacé avantageusement Cyprien. Comme lors du match face à Rennes, Christophe Jallet amène une sérénité que le Gym n'a pas en son absence. Les niçois prennent trois points mais n'ont pas tout résolu face à une équipe nantaise en plein doute. Benitez a failli nous faire la même erreur qu'à Montpellier, Herelle est toujours moyen comme Moulida. Pour finir nous avons retrouvé le Lees-Melou de l'an passé et c'est une bonne nouvelle.

 

 

Fiche technique

 

FC Nantes - OGC Nice : 1 - 2 (0-1)
Arbitre : M. Lesage

 

Buts :
Nantes : Sala (57e)
Nice : Jallet (31e), Makengo (69e)

 

Avertissements :
Nice : Lees-Melou (36e), Coly (52e)
Nantes : Miazga (78e)

 

Les équipes :
Nantes : Tatarusanu - Kwateng, Lima, Mbodji, Miazga - Boschilia (Evangelista, 75e), Krhin (Moutoussamy, 77e), Limbombe, Rongier (cap) - Waris, Sala (Coulibaly, 80e).

Nice : Benitez - Jallet (Atal, 76e), Sarr, Dante (cap), Herelle, Coly - Lees-Melou, Makengo, Tameze - Maolida (Sacko, 89e), Saint-Maximin (Srarfi, 80e).

 

Les buts

 

69ème but de Makengo pour Nice ! Les Aiglons reprennent l'avantage après l'heure de jeu ! Maolida prend son temps sur la gauche de la surface avant de décaler Coly derrière lui. Le numéro 12 niçois centre en première intention vers Makengo qui devance Mbodji pour marquer d'une belle reprise ! 2-1 pour l'OGCN avec ce premier but de Makengo avec Nice !

 

57ème but de Sala pour Nantes ! Dans l'entrejeu, Boschilia s'avance et cherche Limbombe dans le dos de la défense, mais c'est finalement Sala qui y va ! L'attaquant nantais dépose Dante avec sa vitesse et termine le travail en ajustant Benitez d'un intérieur du pied droit ! 1-1 !

 

31ème but de Jallet pour Nice ! Sur une superbe ouverture de Lees-Melou, Saint-Maximin devance Miazga dans la surface nantaise grâce à sa vitesse. Le numéro 7 niçois se retourne et sert en retrait Jallet qui crucifie Tatarusanu d'une frappe croisée qui rentre avec l'aide du poteau ! 1-0 pour les Aiglons !

 

 

 

Résumé

 

C'est la crise à Nantes. S'ils avaient réussi à égaliser grâce à Sala, les canaris ont été logiquement battus par Nice (buts de Jallet et Makengo) à La Beaujoire (1-2).

 

Drôle de match à La Beaujoire. Nantais et Niçois ont en effet marqué leur premier but à chaque fois que l'équipe adverse faisait la meilleure impression. Avant que l'OGCN ne fasse logiquement la différence ensuite. Après un début de rencontre bien moribond, où Nantes exerçait tout de même un pressing haut, gênant les volontés azuréennes, Nice ouvrait pourtant le score grâce à Christophe Jallet (0-1, 31e ; premier but en Ligue 1 depuis mars 2017). Un bon ballon de Pierre Lees-Melou permettait à Allan Saint-Maximin de prendre de vitesse un Matt Miazga bien trop tendre sur le coup. Saint-Maximin patientait et servait son coéquipier sur un plateau. Sous les sifflets de La Beaujoire, le Gym poursuivait ses efforts mais Myziane Maolida manquait la conclusion (38e, 41e). Juste avant le repos, Saint-Maximin, décidément très actif, vendangeait le 0-2 après une approximation de Kara Mbodji (44e).


Miguel Cardoso toujours plus sur la sellette


On ne voyait alors pas comment les ouailles de Miguel Cardoso allaient se relever avec aussi peu d'allant collectif. Ciprian Tatarusanu sauvait les siens d'un bel arrêt sur une tête de Dante (55e). Une intervention qu'on pensait décisive quand, deux minutes plus tard, sur une ouverture de Gabriel Boschilia qui ne lui était pas destinée, Emiliano Sala y croyait et surprenait Dante (1-1, 57e). Tout était relancé. Nice ne paniquait pas et, devant un FCN en manque d'envie et de hargne pour se jeter sur tous les ballons, Jean-Victor Makengo donnait logiquement les trois points aux siens (1-2, 69e). Sur la gauche, Racine Coly adressait un très bon centre pour le premier but en Ligue 1 du jeune joueur de 20 ans. À quatre minutes de la fin, Walter Benitez sortait un arrêt décisif devant Kalifa Coulibaly (86e).

 

saintmaximinnantes2018


Un bon match du trio Tameze, Makengo, Lees-Melou pour les Niçois.

 

Sans Mario Balotelli, blessé, Nice a accompli un vrai bon match, notamment au milieu où Tameze, Makengo et Lees-Melou ont dominé leurs adversaires. Pour un succès bienvenu avant de recevoir le PSG samedi. Le Gym a dix points, cinq de plus que son adversaire du soir qui plonge dans la crise. Si les recrues, comme demandé par Waldemar Kita, ont joué, globalement, c'est bien trop brouillon et fragile à la récupération. Ce Nantes-là manque de sécurité pour prendre confiance ensuite de l'autre côté du terrain. Avec des individualités en souffrance (Miazga, Mbodji, Lima, Waris). Cela manque également de créativité, à l'image d'un Valentin Rongier bien éteint ce mardi soir... Une situation qui ne va évidemment pas arranger les affaires de Miguel Cardoso, qui va être de plus en plus contesté. Tout ça alors que c'est un déplacement à Lyon qui attend les canaris samedi... De là à imaginer les dirigeants nantais prendre une décision radicale très rapidement ? FF

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

C'est la réaction que j'attendais. On a joué avec beaucoup d'agressivité et d'envie. On s'est donné les moyens de gagner...On a besoin de tous les joueurs. On sait se créer les occasions. On a su jouer haut pour les empêcher de jouer et créer des occasions. On va s'améliorer et les mettre au fond... On a montré un mauvais visage à Montpellier. Ce soir, c'est mieux. Il faut le répéter match après match...On devait les empêcher de sortir de derrière, de jouer entre les lignes... on leur a posé beaucoup de problèmes. On sait qu'on peut être en danger si on leur laisse le ballon. On a beaucoup travaillé sans ballon, les uns pour les autres...

 

Miguel Cardoso :

C'est un résultat très dur. On a fait des choses pour faire la différence. On a deux trois occasions pour faire le 2ème but. Mais on prend le deuxième but, et ça change encore le match.On a changé des joueurs, qui n'avaient pas beaucoup joué. C'est normal alors qu'il faille du temps. On a un autre match samedi, il y aura sans doute encore des changements. Mais après 20 minutes de jeu, c'était mieux.La seule solution, c'est de s'améliorer à chaque match et d'avoir la certitude qu'on peut le faire. Je n'ai rien à redire des joueurs ou de ce qu'ils font sur le terrain. On a joué. Quand tu vois ça, une équipe qui joue jusqu'à la fin, qui y croit jusqu'au bout... Je n'ai pas vu une équipe meilleure que l'autre, ce soir.Ce n'est pas un moment facile. Ca ne me plait pas, mais si on veut changer de situation, il n'y a que le travail. Je ne veux pas lâcher. J'aime mes joueurs, je crois en eux. C'est difficile parce que je crois que nous sommes capables de faire mieux. Mais jusqu'à présent, on ne gagne pas.Les changements ? Je suis l'entraîneur. Le président respecte mon travail et je le fais le mieux possible. On a trois matches en huit jours. On ne peut pas jouer les trois fois avec la même équipe. C'est ma responsabilité de choisir les joueurs.

 

Revue de presse

 

Nice, vivement samedi

L'Equipe

 

En prenant le dessus sur le plan tactique, les joueurs de Patrick Vieira se sont donné de l'air avant de recevoir le PSG le week-end prochain.

 

NANTES – C’était peut-être un autre bon soir pour prendre les Nantais, mais les Niçois ont aussi tout fait pour donner cette impression. Trois jours après leur non-match à Montpellier (0-1), les joueurs de Patrick Vieira ont montré le visage que leur entraîneur attendait d’eux.

 

Avec « beaucoup d’agressivité et d’envie », souligne leur technicien. Avec, surtout, la volonté de gêner les Nantais autant que celle de développer leur propre jeu. Car les Niçois ont eu le ballon, ils ont utilisé la vista de Lees-Melou et la vitesse de leurs attaquants, mais ils ont surtout su contrecarrer les plans adverses. Et sans être brillants, sans Balotelli (blessure aux côtes) et en se privant d’Atal, Boscagli et Cyprien dans leur onze de départ, les Aiglons l’ont quand même emporté sur le terrain d’une formation supposée être un concurrent direct (2-1).

 

« Le plan, c’était d’aller chercher haut les Nantais, les empêcher de sortir le ballon de derrière, détaille Patrick Vieira. On devait les empêcher de trouver les joueurs qu’ils touchent habituellement entre les lignes. » « Tactiquement, ils nous ont mis en difficulté, reconnaît le capitaine du FCN Valentin Rongier. Ils ont un dispositif (en 5-3-2) qu’on a peu l’habitude de rencontrer et ils le maîtrisent très bien. Sur le terrain, on mettait un peu de temps à sortir sur le porteur parce qu’on ne savait pas qui devait y aller. Les Niçois ont aussi beaucoup usé de la profondeur, ça nous a un peu coupés en deux. »

 

Cela a aussi amené le premier but, sur une course de Saint-Maximin qui a su trouver Jallet en retrait (31e), alors que le second vient d’un centre de Coly repris par Makengo (69e). Entre-temps, Nantes avait marqué par Sala ,qui avait pris Dante de vitesse (57e). Mais Nice aurait pu se mettre à l’abri plus tôt grâce aux inspirations de Saint-Maximin, intenable en première période avant de disparaître et de sortir touché à une cheville (80e), mais sans susciter l’inquiétude de son entraîneur. Dans la foulée de l’ouverture du score, Lees-Melou n’a pas assez appuyé sa frappe (32e), tandis que Maolida (38e) et Dante (55e) ont pu mesurer les qualités de détente de Tatarusanu. « Ce qui est important, c’est de se créer des situations de but, retient Vieira. Ces occasions-là, on va les mettre au fond. La manière était importante. On peut marquer, pas marquer, mais ce que j’ai vraiment aimé, c’est l’état d’esprit. »

 

Si après trois journées le Gym n’avait qu’un point, il vient d’enchaîner trois succès en quatre matches et monte dans la première partie du classement (10e). Mais cette nouvelle victoire « n’enlève pas de pression » avant de recevoir le Paris-SG samedi, assure son entraîneur. Ce match reste important pour nous. On va jouer contre la meilleure équipe du Championnat, mais on va se donner les moyens de réussir. On va aller de l’avant. On va tout faire pour gagner le match. » Et espérer que ce ne soit pas non plus le soir des Parisiens.

 

Les tops


Lees-Melou 7/10
Le milieu relayeur a été sobre et s’est fait remarquer sur plusieurs passes bien senties, notamment son ouverture pour Saint-Maximin qui a amené le premier but (31e). Précieux aussi défensivement. On pense à son retour sur Sala à la 64e minute.

Saint-Maximin 6/10
Si Nice a mené à la pause, c’est en grande partie grâce à lui. Plusieurs de ses courses ont foudroyé la défense nantaise, comme celle qui précède sa passe décisive pour Jallet (31e) ou celle où il fixe à lui seul toute la défense du FCN (41e). Moins de gaz après la pause.

Boschilia 6/10
Pour sa première titularisation, le milieu prêté par Monaco a montré ce qu’il pouvait apporter dans la dernière ou avant-dernière passe. En témoigne son ouverture pour Sala, sur le but de l’Argentin (57e). Il a tenté de mettre en mouvement le jeu nantais même si on l’a senti émoussé à partir de la 60e.

 

 

Les flops 

Mbodji 4/10
L’international sénégalais a tout de suite montré sa présence dans les duels, mais aussi son incapacité à répondre aux accélérations de Maolida et Saint-Maximin. Il a coupé quelques ballons et contré un tir de Makengo (54e), mais il est en retard sur le second but niçois (69e).

Majeed 4/10
Le jeu des Canaris penche souvent du côté gauche, celui de Lima, toujours très actif. Mais cela ne suffit pas à expliquer le maigre rendement du Ghanéen. Ses coéquipiers le trouvent peu et lui semble toujours jouer à contre-emploi, pas assez sur ses qualités de percussion.

Maolida 4/10
Intéressant dans ses déplacements et son association avec ses partenaires, l'ex-Lyonnais doit être plus tranchant face au but. On pense à ses frappes des 38e et 41e minutes : la première a été repoussée par Tatarusanu, la deuxième a fini en dehors du cadre.

 

 

 

 

Commentaires   

#18 Pitchoun 27-09-2018 16:39
Je me souviens qu'a une epoque pas si lointaine Canardou tu n'etais pas aussi tolerant mais bon c'est pour ca que j'ai essaye de le faire en finesse mais Alain et toi apparament n'avez pas saisi. Mais franchement des fois c'est impossible a lire...
#17 canardou 27-09-2018 15:56
Tu as raison Pitchoun mais dis toi bien que tout le monde n'a pas eu le même accès à la culture et à l'éducation.
#16 Pitchoun 27-09-2018 15:07
Bon c'etait une boutade laissez tomber, ca devient lourd et je ne voulais vexer personne. Il y a tout simplement des posts qui meme ecrit en "francais" sont difficiles a lire.
#15 canardou 27-09-2018 10:29
Ce serait bien que tu sois plus clair Pitchoun. De quels posts parles-tu?
#14 Pitchoun 27-09-2018 08:28
Je parlais de certains posts d'intervenants francais... ;-)
#13 alain 26-09-2018 22:14
Rien d’intéressant dans les post anglais ce sont des robots qui polluent le forum. On va arriver a s'en dépêtrer. Il y en a déjà moins mais pas complètement résolu :oops:
#12 gandolfi 26-09-2018 18:25
En fait sans s'enflammer qu'est ce qu'il manque dans cette équipe?l'explos ion de Miziane,la sérénité d'Herelle,un peu moins de truite de la part de Benitez.Moi je suis entousiasmé par Makengo que je trouvais bourrin mais en fait pas du tout,il est rempli de qualité ce gamin.Peut etre la surprise de cette année.
#11 PORPORINO 26-09-2018 17:48
Plutôt d'accord avec les commentaires. Les milieux ont tenu leur rang et l'attaque a été plus tranchante (sauf Maolida qui loupe encore des occasions et dont je ne sais quoi penser pour l'instant. Peut-être finira-t-il par se révéler dans les prochains matchs?) Ravi de voir Jallet apporter son expérience et sa technique, et Atal meilleur de match en match. On n'a même pas senti l'absence de Balotelli, c'est dire! Saint- Maximin s'affirme comme le meilleur joueur(mais j'aimerais qu'il donne le ballon plus rapidement parfois) depuis le début du championnat et PLM devient un des piliers du groupe. Contre PSG il faudrait Jallet+Atal et un Mario pas figurant...De la vitesse et plus de précision.
#10 Pitchoun 26-09-2018 15:06
Alain une suggestion: tu devrais passer certains posts a Google translate avant de les publier car parfois c'est vraiment de la prise de tete d'essayer de les lire...
#9 canardou 26-09-2018 12:19
Coly n'a pas fait un bon match hier, il a fait quelques bons centres ce qui est différent. Il ne sait pas ou se placer, et il a perdu beaucoup de ballons. Franchement je me demande ce qui lui trouvent ses laudateurs.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir