Les aiglons ont réussi l'essentiel cet après-midi à Troyes grâce à un Pléa efficace. L'OGC Nice a montré un visage séduisant en première période malgré un manque d'efficacité évident.  On notera un but de Balotelli refusé à tort mais à vitesse réelle, ce n'était pas facile de l'accorder. Le seconde période fut crispée avec un Saint-Maximin très vif mais maladroit dans son dernier geste comme dans ses choix. Le Gym recolle à la cinquième place tout comme Montpellier. Rennes ne jouera que mercredi son match face à Monaco.

 

 

 pleatroyes

 

Fiche technique

 

ES Troyes AC - OGC Nice : 0 - 2 (0-1)

Arbitre : M. Hamel

 

Buts :

Nice : Pléa (16e, 83e)

Avertissement :

Troyes : Deplagne (29e)

 

Les équipes :

Troyes : Zelazny - Deplagne, Vizcarrondo, Hérelle, Traoré - Azamoum, Bellugou (Suk, 78e) - Grandsir (Pelé, 57e), Nivet (cap, Khaoui, 39e), Darbion - A. Niane

Nice : Benitez - Souquet, Marlon, Dante (cap), Le Marchand - Seri (Tameze, 84e), Cyprien, Lees-Melou - Saint-Maximin (Srarfi, 81e), Balotelli (Sarr, 84e), Pléa

 

Les buts

 

83ème BUT de Plea pour Nice ! Après une belle chevauchée de Srarfi, Balotelli se fait contrer dans l'axe. Le cuir arrive sur Cyprien qui a la clairvoyance de servir Plea seul à gauche dans la zone de vérité. Cette fois-ci l'attaquant des Aiglons ne manque pas l'opportunité de signer un doublé. Cela fait 0-2 en faveur de l'OGC Nice.

 

16ème BUT de Plea pour Nice ! Mauvaise relance de Grandsir dans l'axe, le cuir arrive directement dans les pieds de Plea. Celui-ci contrôle puis frappe fort de l'extérieur de la surface, Zelazny est battu ! Nice mène 0-1 au stade de l'Aube.

 

 

Résumé

 

Grâce à un doublé de l'inévitable Alassane Pléa, l'OGC Nice s'est imposé sur la pelouse de Troyes (2-0). Les Aiglons peuvent encore croire à l'Europe, tandis que la spirale négative se poursuit pour les Aubois, englués en bas de classement.

 

Huit, c'est le maigre nombre de points obtenus par Troyes en 2018. Soit le pire bilan de l'élite, en compagnie de Strasbourg. Avec une seule victoire lors des huit derniers matchs, l'ESTAC voulait renouer avec le succès au stade de l'Aube. Mais les hommes de Jean-Louis Garcia affrontaient un Nice à nouveau d'attaque. Moribonds à l'automne, les Aiglons ont en effet retrouvé des couleurs et n'ont perdu que deux de leurs neuf derniers déplacements en Ligue 1 (trois succès, quatre nuls). Battus à domicile par le PSG avant la trêve, les Niçois ne doivent plus perdre de temps, dans la course aux places européennes.

 

Les visiteurs ont démarré la rencontre du bon pied, profitant des nombreuses approximations techniques troyennes. Malgré de grosses occasions dans le premier acte, les hommes de Lucien Favre ne sont pas parvenus à se mettre à l'abri avant la pause.De quoi donner un peu d'espoir à la formation troyenne, plus faible attaque de l'élite en 2018 (cinq buts inscrits). L'ESTAC a poussé au retour des vestiaires et a même eu quelques possibilités, par l'intermédiaire de Niane et de Pelé notamment. Mais il en fallait plus cet après-midi pour tromper la vigilance de Benitez, Dante et compagnie. Bien en place, les Aiglons ont multiplié les contres, jusqu'au deuxième but de Pléa, à quelques minutes de la fin. Un succès logique pour Nice, qui gagne une place (7eme). Les hommes de Lucien Favre comptent le même nombre de points que le cinquième, en attendant mercredi le match de Rennes, leur prochain adversaire.Orange.

 

 

Réactions 

 

Lucien Favre :

Nous avons eu beaucoup d'occasions, comme rarement nous en avons eu, et comme rarement Troyes en a concédé. Troyes a été en difficulté aujourd'hui. On a 6-7 grosses possibilités dans la partie, c'est le côté positif, même s'il faut être plus réaliste. Si on veut être exigeant, on constate qu'on a aussi perdu des ballons un peu trop facilement dans des zones dangereuses, en donnant des munitions à Troyes, et à 1-0 on était toujours à la merci du 1-1. On marque le 2-0 sur la fin, qui est amplement mérité.

 

Jean-Louis Garcia :

Il a forcément manqué des choses dans ce match, mais il y aussi eu des choses intéressantes. Nous n’avions pas mal entamé le match, et nous avons d’ailleurs eu la première opportunité du match avec la frappe de Karim Azamoum contrée de justesse à la 5’. Le premier but de Pléa, c’est carrément un Troyen qui fait la passe et le met en condition de marquer. Contre de tels joueurs, il ne faut pas faire de telles erreurs. Les Niçois ont su exploiter les quelques erreurs que nous avons faites dans notre moitié de terrain. Les 25 premières minutes de la seconde période ont été intéressantes. Nous avons pris le risque d’aller chercher les Niçois un peu plus haut et nous nous sommes créés deux grosses occasions. Nous aurions pu égaliser. Nos risques nous ont exposés aux contres adverses. Erwin Zelazny nous a évité d’encaisser plus de buts, avec de très bons arrêts. Le second but niçois vient sceller le sort du match. J’aurais aimé que certains joueurs aient un peu plus de grinta. Benjamin Nivet s’est luxé l’épaule. Le médecin a réussi à lui réduire la luxation, mais c’est une blessure très douloureuse

 

Wylan Cyprien :

Nous n’avons pas su nous mettre à l’abri assez vite, et nous leur avons laissé l’opportunité de revenir à plusieurs reprises. Nous avons eu un peu de réussite car ils ont été assez maladroits devant le but. Nous aussi : avec un peu plus d’adresse nous aurions pu mieux faire. Mais le résultat était primordial, même si on peut corriger la manière. Nous avions à coeur de bien rebondir après la défaite face au PSG malgré notre bon match. C’est chose faite. Maintenant, nous devrons travailler sur ce qui n'allait pas cet après-midi, pour préparer la réception de Rennes.

 

 

Revue de presse

 

 

 

Commentaires   

#4 canardou 02-04-2018 10:50
Non pas Coly par pitié! Contrairement à lui, Lemarchand ferme son couloir et c'est en priorité ce qu'on attend d'un ARG.
Sacko a marqué contre Bergerac, mais ne le réclamez pas pour autant non plus, c'est normal il évoluait à son niveau.
Blague à part il faut reconduire à l'identique cette équipe contre Rennes. Je ne suis pas mécontent que le retour de nos blessés nous aient permis de sortir quelques uns de nos figurants du groupe.
#3 Pitchoun 02-04-2018 10:28
St Maximin, Srarfi et meme Sacko, je pense que l'on peut voir venir pour l'avenir. Lorsque St Maximin sera plus mature il fera tres mal...Par contre je ne vois pas Plea rester surtout si il finit le championnat sur cette forme. Les anglais vont facilement mettre les 50 Millions de sa clause. On pourra alors s'acheter un bon 9, enfin, esperons...
#2 CorsicaNissart 02-04-2018 09:35
Super Plea ! incontestableme nt le point fort du Gym actuellement ! Le maillon faible restant la défense centrale avec Marlon ou Sarr ! Le coach serait plus inspiré d'aligner face à Rennes à domicile , une charnière centrale Dante Le Marchand avec Souquet Coly sur les cotés ! Reste le problème Saint Maximin ??? capable du meilleur comme du pire ! Tant qu'il jouera les M Bappé, il sera d'aucune utilité pour le collectif contrairement à Srarfi en net progrès et doté d'une meilleure vision que celui qui doit prendre conscience qu'il n'est plus au SC de Bastia, mais à l'OGC Nice !
#1 canardou 02-04-2018 07:10
Très bonne préparation pour la suite. Entretenons cette dynamique.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir