Les niçois ont simplifié leur calendrier, une nouvelle fois après l'élimination samedi en Coupe de France. Les aiglons ont montré du mieux mais ont péché dans la finition notamment grâce à Sarfri et Lees-Melou mais on se demande tout de même s'ils avaient vraiment envie de se qualifier, notamment en fin de match où le gym a manqué de rythme, de solution et est resté comme souvent dans une domination inoffensive. Alors peut-on se satisfaire de cela alors que nous sommes déjà relativement en retard en championnat et que la Coupe d'Europe semble un objectif inatteignable? Sûrement pas! Plusieurs questions aussi sur les fessiers des joueurs : Balotelli peu après Sneijder. Sur l'arbitrage : le b a ba  est de ne jamais être trop près du ballon et surtout pas dans la direction de la balle. Mr Turpin reprenez vos cours. Sur les applaudissements de la POP Sud, plus on perd plus on applaudit... Que la BSN a bien changé... et il y a d'autres questions comme ne pas attaquer la ballon, gêner le joueur etc..

Pour finir nous sommes le seul club a se faire éliminer et à être content! Bizarre! 

 

Fiche technique

 

OGC Nice - AS Monaco : 1 - 2 (1 - 2)
Arbitre : M. Turpin

Buts :
Nice : Pléa (19e)
Monaco : Lemar (3e), Diakhaby (37e)

Avertissements :
Nice : Burner (12e)
Monaco : Diakhaby (43e), R. Lopes (80e) à Monaco.

Les équipes
Nice : Benitez - Burner, Dante (cap), Sarr, Le Marchand - Tameze, Lees Melou (Cyprien, 68e), Seri (Koziello, 80e) - Srarfi (Ganago, 77e), Pléa, St Maximin
Monaco : Benaglio - Sidibé, Glik, Jemerson, Raggi - Fabinho, Moutinho, Baldé (N'Doram, 89e), Lemar - Diakhaby (Lopes, 67e), Carillo (Jovetic, 60e)

 

Les buts

 

37ème BUT de Diakhaby pour Monaco ! Et il est superbe ! Baldé déborde sur le coté droit et centre à hauteur du point de penalty pour un Diakhaby qui devance alors Burner pour placer sa reprise hors de portée de Benitez !


19ème BUT de Pléa pour Nice ! Après recours à la vidéo, M. Turpin valide l'égalisation de Pléa, lequel, parfaitement servi dans la profondeur et dans la surface monégasque par Saint-Maximin, s'est fendu d'un plat du pied ajusté du droit pour tromper la vigilance de Benaglio.


3ème BUT de Lemar pour Monaco ! L'ASM réplique et ouvre la marque d'entrée de jeu ! Baldé hérite d"un ballon fuyant côté droit, et centre sans élan aux six mètres pour la tête d'un Lemar oublié. A bout portant, ce dernier ne fait aucun cadeau à Benitez !

 

 

Résumé

 

Quelque peu bousculé en Coupe de France à Yzeure avant de s'imposer facilement (5-2), Monaco a passé avec succès ce premier test de 2018. Privé de Falcao, Jardim faisait logiquement confiance à Carrillo, sorti sur blessure à l'heure de jeu. Le Portugais a pu constater la bonne forme de Thomas Lemar, toujours autant ciblé par les clubs anglais pendant le mercato. Surtout, c'est au réalisme et à l'expérience que Monaco est allé chercher sa demi-finale, la deuxième consécutive en Coupe de la Ligue. Car avant et après le second but de Diakhaby, c'est bien Nice qui a dominé les débats, mais sans réellement réussir à être dangereux.

 

Jemerson effectuait par exemple un retour spectaculaire sur Pléa (23e). Mais le gros regret niçois se situe à la 64e minute : Pléa offrait un caviar à Lees-Melou dans la surface mais l'ancien Dijonnais ne cadrait pas sa tête alors que le stade était déjà quasiment debout. Incroyable. Les différents changements de Lucien Favre (avec l'entrée de Wylan Cyprien) ne permettaient pas à ses joueurs d'arracher la prolongation. Et c'est là qu'on peut penser que l'impact d'un Balotelli a manqué. Reste que ce visage niçois peut être très encourageant pour la phase retour. La revanche entre ses deux équipes est prévue dès mardi prochain, à 21 heures, cette fois en Ligue 1.


Saint-Maximin, vivement la régularité


Auteur d'un but et de trois passes décisives lors de la phase aller en Ligue 1, Allan Saint-Maximin aurait pu voir ses statistiques être bien plus importantes s'il était davantage régulier. S'il y a bien un secteur où le jeune Français (20 ans) doit progresser, c'est bien celui-là. Le jour où ce sera le cas, l'ancien de Monaco sera un prétendant très sérieux pour aller voir (beaucoup) plus haut. Le genre de prestations comme celle de mardi soir doit lui donner des ailes et de la confiance. Sur son côté, il a fait tourner la tête des Sidibé, Raggi, Moutinho ou Fabinho. Surtout, il a su se montrer plutôt efficace lorsqu'il réussissait à faire la différence face à son adversaire direct (même s'il a connu plus de déchet après le repos). N'est-ce pas lui qui, par exemple, a délivré la passe parfaite pour Alassane Pléa sur l'égalisation niçoise (1-1, 18e) ? Un Pléa plein de sang-froid pour battre Benaglio. À noter que ce but a pu prouver l'utilité de l'assistance vidéo, mise en place en Coupe de la Ligue désormais. Alors que Pléa avait été lancé à la limite du hors-jeu avant de conclure, Monsieur Turpin interrompait la rencontre une bonne cinquantaine de secondes (sûrement un peu trop long, certes) avant d'avoir l'aval de ses assistants pour accorder le but et ainsi lever le moindre doute. Comme ça, pas d'histoire...

 

Nice, si faible sur les ailes


C'est sûrement le secteur de jeu où les Aiglons piochent le plus. Et cela s'est vu une nouvelle fois ce mardi soir. Les ailes défensives niçoises ne sont pas à la hauteur. Que les Ricardo Pereira ou Dalbert, si importants et brillants la saison dernière, doivent manquer à Lucien Favre. Pire, il y a quelques jours, Arnaud Souquet, le titulaire à droite, s'est blessé et sera absent deux mois au minimum... À gauche, Christophe Jallet, diminué avant la trêve, n'était pas de retour alors que Racine Coly, recruté l'été dernier, n'entre toujours pas dans les plans de son entraîneur. Face à Monaco, Favre faisait confiance à Burner (une titularisation en L1 cette saison) et à Le Marchand. Les deux défenseurs étaient directement impliqués sur les deux buts monégasques : Le Marchand laissait Keita Baldé centrer tranquillement à deux reprises ; Burner, lui, oubliait Lemar au deuxième poteau qui concluait de la tête (0-1, 3e), avant d'être trop facilement devancé par Diakhaby, qui terminait du pied droit (1-2, 37e). S'il peut y avoir des solutions à gauche (Le Marchand, Jallet, Sarr, Coly), on se dit que les Aiglons n'ont d'autre choix que de recruter un défenseur droit d'ici la fin du mercato...FF

 

Réactions

 

Lucien Favre :

«C'est dur à avaler parce qu'il y avait de quoi passer. On est très déçus d'être éliminés. Il va falloir se remettre au Championnat, ce sera un autre paire de manches. On a particulièrement bien joué ce soir. C'est très encourageant. Beaucoup de jeunes sont entrés aussi, c'était pas mal. Ils ont un énorme potentiel, mais ça va prendre du temps pour confirmer. Sur ce match-là, on manque d'efficacité, la précision dans les tirs et dans les choix. Les centres, ce n'était pas non plus du 18 carats. Mais il y avait quand même de quoi faire 2-2 au moins. Il faut continuer à travailler. Il y a beaucoup, beaucoup de positif. Maintenant, ça ne sert à rien de bien jouer pour faire ces erreurs-là.

 

 

Revue de presse

 

 

 

Commentaires   

#12 alain 11-01-2018 12:56
Moi je me demande comment Fournier peut être sûr de ce qu'il affirme. Il est DG de Bordeaux aussi :sigh: ?
#11 Pitchoun 11-01-2018 11:33
Bequcoup sur ce forum, moi le premier, ont regrette le depart de Baysse qui etait intransigeant sur son salaire. Or il apparait aujourd'hui qu'il a finalement signe a Bordeaux et aurait accepte de baisser alors son salaire pour le faire. Domage d'avoir delaisse une equipe de haut de tableau et la Coupe d'Europe pour cela, on en aurait bien eu besoin cette saison!
Bordeaux : Baysse a baissé son salaire
C'est désormais officiel, Paul Baysse (29 ans) est un nouveau joueur de Bordeaux. Après six mois à Malaga, le défenseur central a fait le choix du cœur en retournant dans son club formateur. Le directeur sportif de Nice Julien Fournier a assuré que Baysse, qui était en fin de contrat au Gym l'été dernier, a consenti à une baisse de salaire pour retrouver la Gironde.
"Il a fait pour Bordeaux les efforts qu’il n’était pas prêt à faire chez nous, a assuré le dirigeant azuréen pour L'Equipe. C’est la vie du foot et je ne pense pas qu’il soit parti de Nice aigri. Il peut revenir chez lui fièrement."
Les supporters girondins apprécieront très certainement le geste de Baysse.
#10 gandolfi 11-01-2018 10:43
bonjour,trés beau match,mais ça reste un match de coupe hyper ouvert des 2 cotés.Toujours un gros manque d'efficacité devant.D'aprés certains journalistes BALOTELLI s'en va.
#9 Pitchoun 11-01-2018 04:52
Et voila une nouvelle merde de nos dirigeants: alors qu'on plus de defenseurs (Souquet, Jallet blesses, Burner qui n'a pas su saisir sa chance...) on va preter Lloris a Ajaccio :-|
#8 marc2 10-01-2018 18:33
notre meilleur prestation cette saison, mais on a une faiblesse au niveau des latéraux
on a retrouvé vrai seri, j'espére qu'il va resté a ce niveau
#7 canardou 10-01-2018 15:31
Je n'y crois pas plus que toi même si on n'est jamais à l'abri d'une offre impossible à refuser. J'imagine Rivère nous dire qu'on ne le méritait pas, qu'on a eu une chance incroyable de l'avoir pendant 18 mois, qu'il nous faut revenir à la réalité, et ne pas rêver au dessus de nos moyens.
#6 Alain 10-01-2018 13:20
la grosse rumeur même si je n y crois pas: possible départ de mario.
#5 tony 10-01-2018 10:33
Avec Mario Nice se qualifiait .Je pense que de cette année c'est le meilleur match dans son contenu que j'ai vu du Gym.
Bien sûr, cette occasion manquée pèse lourd ajoutée à l'erreur du 1° But .C'est vraiment dommage, car enfin entre SRARFI et ST MAXIMIN jouant offensifs sont prometteurs .On a vu un jeu aéré, des passes vers l'avant c'était pas mal .On méritait mieux avec un peu plus d'adresse devant le but ce que nous apporte Mario !! La blessure ???????????
#4 canardou 10-01-2018 10:04
Favre l'avait bien dit ça prendra du temps. Ceci étant je doute qu'il puisse tirer plus de son effectif, il fait déjà des miracles avec. Et je ne pense pas que les jeunes puissent constituer un début de solution, on l'a encore vu hier soir avec Burner et il n'y a pas si longtemps avec Makengo. Par contre Tameze et Sarr sont vraiment prometteurs.
Au final ça va être dur d'aller chercher une nouvelle coupe Europa. J'ai un peu changé d'avis par rapport à cette pseudo-compétit ion parce que curieusement et inexplicablemen t je me rends compte que c'est un élément de standing. Le mieux c'est de se qualifier pour ses tours préliminaires et de s'y faire éliminer en fait. Sauf à avoir l'effectif pour la jouer ce qui n'est pas notre cas. Et comme elle n'apporte pratiquement aucun moyen supplémentaire pour le recrutement on a vite compris l'arnaque.
Espérons que Séri sera aussi motivé qu'hier contre Amiens. Il pourra ainsi faire taire les mauvaises langues qui prétendent qu'il a été boosté par la présence dans les tribunes de Gilles Grimandi, le recruteur d'Arsenal Je ne souhaite que ça.
#3 Pitchoun 10-01-2018 09:44
D'accord avec toi et on ne s'en satisfera pas. Mais force est de reconnaitre que nous sommes en periode de convalescence, pas tout a fait guerri encore d'un debut de saison catastrophique mais je pense que sur la bonne voie: finalement, peut-etre mieux vaut de gagner dans une semaine a Monaco, meme si c'est rageant de griller une carte aussi facile et apres une telle domination pour acceder tres vite a une finale. Je persiste a dire que les matchs retours sont un nouveau championnat pour nous dans lequel on part 6ieme. Mais il faut que Rivere se reveille et apporte du soutien a Balotelli devant, style Ben Arfa, sinon on restera trop dependant de la forme de Balotelli et on ne pourra pas faire une 2ieme partie de saison exceptionnelle. ..

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir