Le Gym casse la spirale négative en s'imposant difficilement face à  Dijon et perdant Balotelli sur un carton rouge discutable. L'essentiel est fait.

 

Fiche technique

 

A venir

 

Les Buts

 

40' BUT de Balotelli pour Nice ! L'Italien entame sa course et se stoppe au moment où Reynet choisit son côté. Il tire sur la droite, c'est dedans !

Penalty pour Nice ! Cette fois, c'est sûr ! Sur un corner venu de la droite, Plea est retenu par Marié dans la surface et s'effondre.

 

 

;

Résumé

 

Ange et démon. Buteur grâce à un penalty généreux puis exclu, l'Italien Mario Balotelli synthétise parfaitement la douloureuse victoire (1-0) de Nice contre une faible équipe de Dijon dimanche. L'OGCN profite néanmoins de la 11e journée de L1 pour refermer une série catastrophique de six défaites consécutives, toutes compétitions confondues.

Peu importait la façon: Lucien Favre et les siens devaient à tout prix mettre un terme au pire enchaînement du Gym depuis octobre-décembre 2013. Ces quatre défaites en L1, plus deux autres en Ligue Europa allaient pourtant rendre les Niçois très fébriles. Surtout en fin de match, à l'image de leur star italienne, buteur sur pénalty (40) mais exclu pour un tacle par derrière (89).

Au final, les Aiglons (15e) ont gagné dans la douleur et, avec 13 points, repassent juste devant des Bourguignons qui, malgré leurs limites, peuvent s'en vouloir tant ils ont eu d'opportunités de bien finir. Le Niçois avaient pourtant débuté avec enthousiasme, comme sur cette action collective Souquet-Koziello-Balotelli ponctuée par une reprise de l'Italien, stoppée par le gardien dijonnais Baptiste Reynet (8).

Mais rapidement, leur manque de simplicité réduisait leur jeu au strict minimum. En mal de confiance, les Azuréens avaient le plus grand mal à prendre l'initiative.

Il n'a manqué que l'efficacité à Dijon

Dans ces conditions, Dijon, désireux de construire, mais très limité techniquement, parvenait à rivaliser. Sur un centre de Tavares, Sammaritano volleyait parfaitement. Souquet se jetait avec le sens du sacrifice pour contrer le ballon (16).

Même en souffrance, Nice parvenait parfois à créer quelques décalages. Sur un centre de Walter, la reprise de Jallet, en grande difficulté toute la première période, était détournée par Reynet (20). Tout allait donc se jouer sur une décision arbitrale de M. Thual, qui jugeait illicite un ceinturage de Marie sur Plea dans la surface. Impitoyable, Balotelli inscrivait alors son sixième but en L1.

Contre toute attente, ses coéquipiers revenaient pourtant en seconde période avec la peur au ventre. Les Dijonnais pouvaient alors mettre le pied sur le ballon et s'offrir plusieurs occasions. Ni Mehdi Abeid (72), Dylan Bahamboula (81), Xeka (86) ou Sammaritano (89) ne parvenaient toutefois à écrouler le château de cartes niçois

 

Réactions

 

Lucien Favre :

favre17«Cette victoire contre Dijon (1-0) vous satisfait-elle?

 

Elle a été laborieuse mais fait du bien. On savait que ce serait difficile, contre une équipe qui a battu Nantes et fait un très bon match contre Paris il y a deux semaines. Mais on a bien travaillé. Les difficultés du début de deuxième mi-temps ne sont pas surprenantes. Ils sont pressé et joué haut. On a perdu des ballons dos à l'adversaire. C'était très dangereux, même s'ils n'ont pas beaucoup d'occasions. On doit cependant savoir ressortir plus vite. On a beaucoup de travail à ce niveau. Il est cependant trop facile de dire qu'on a joué avec la peur au ventre. On a essayé de mettre le 2-0, sans avoir beaucoup d'occasions. Après, on sait comment ça tourne psychologiquement lors d'une telle série (six défaites consécutives, ndlr). C'est normal qu'il y ait une petite crispation. Mais on doit vivre avec la pression. Moi? Je me concentre sur mon job. Je travaille du mieux possible, ni moins, ni moins bien que l'année passée.

 

Votre équipe va-t-elle mieux ?

 

A Rome, on avait déjà fait un bon match (0-1), meilleur dans la gestion, la possession. Il avait manqué de la percussion. Cela a été très dur pour l'équipe de perdre là-bas. Cela laisse des traces. On a été plus solide (contre Dijon, ndlr). On ne prend pas de but. Dante a très bien joué. Ces victoires sont celles du travail. On n'a pas cédé. Comme actuellement, on n'a pas l'éclat pour déstabiliser les autres, c'est important. Bien défendre est important. Mais récupérer la balle très haut et jouer rapidement pour faire déjouer les autres l'est aussi.

 

Qu'est-ce qu'il manque encore au Gym ?

 

Il nous manque de mettre le danger. Beaucoup trop de pertes de balle et des fautes d'anticipation coûtent également des mises en danger. Cela va continuer à être une année difficile, c'est mon pronostic. Cela va à être très, très dur, au minimum jusqu'à Noël. Il faudra encore gagner des points comme ça. Néanmoins, on pouvait espérer avoir quelques points de plus. Parfois, on a perdu inutilement parce qu'on en voulait trop. Mais il faut avancer, tâcher de faire progresser cette équipe. On effectue une grosse reconstruction de l'équipe.»

 

Jean-Pierre Rivère (président de Nice, vainqueur de Dijon 1-0) :

 

«Cette victoire fera du bien à la confiance. On a vu qu'elle manquait cet après-midi devant Dijon. Mais c'est logique quand on a perdu six matches. On a senti le syndrome de la peur de la défaite en fin de match. La qualité technique a été moins bonne que d'habitude. Sur l'expulsion de Mario Balotelli, je ne commente jamais les décisions de l'arbitre. Mais le carton rouge me semble un peu sévère. Nous irons le défendre devant la commission de discipline. Quant à d'hypothétiques discussions avec notre entraîneur, je voudrais juste dire que j'ai lu et entendu beaucoup d'âneries sur le sujet. La question ne n'est jamais posée. Nous n'avons pas l'habitude de changer de cap parce que nous sommes dans une période compliquée».

 

Dante (capitaine de Nice) :

 

«Vu le nombre de points perdus à la maison, cette victoire fait évidemment du bien. C'est un succès à l'arraché qui est forcément sensible à la situation de l'équipe, du club, au classement. Mais il faut avoir du caractère pour donner son meilleur. Devant Dijon, nous avons eu du mal à sortir, et quand nous y sommes arrivés, nous ne passions pas la deuxième ligne adverse. Cela va revenir. L'essentiel est d'avoir pris les trois points.»

 

Nampalys Mendy (milieu de terrain de Nice) :

 

«C'est bon pour le moral et la confiance. Cette victoire est un grand soulagement. Il faudra répondre présent lors des prochains matches, mais je pense que nous sommes sur le bon chemin. Le rouge contre Mario Balotelli ? Je vois qu'il touche le Dijonnais, c'est à l'arbitre de juger.»

 

 

 

Revue de presse

 

 

 

 

 

Commentaires   

#12 marsiglialiste 07-11-2017 10:15
il reste 7 matchs de ligue 1, 2 de ligue europa ,1 coupe de la ligue,vu le buzz sur BALOTELLI ET LA COMPARAISON DES 4 MATCHS AVEC ibra par les médias notre meilleur joueur prendra 2/3 matchs surtout qu'il a fait peur au délégué LFP..SERI va revenir mais il n'a pas retrouver ses qualités CYPRIEN ne revienda pas avant janvier du moins à son niveau ..FAVRE a déclaré que ce sera dur au moins jusqu'à la trêve (lui a t on promis quelque chose?)on doit gagner absolument gagner contre ZULTE et en coupe de la ligue ,se rapprocher du top 5 ...quand on voit le match contre DIJON cela n'est guére rassurant pourtant on a prouvé sur quelques matchs qu'on pouvait le faire
#11 Pitchoun 06-11-2017 18:47
T'inquiete pas Canardou, Corsicanissart ne m'impressione pas par ses lecons footballistique s mediocres, je pense qu'il devrait revoir ses classiques avant de critiquer qui que ce soit.
Pour ce que tu dis sur le milieu tu as raison mais la roue va tourner, on va profiter de cette treve pour recuperer Seri et ASM, mais bientot aussi Cyprien va revenir et on retrouvera notre milieu de l'annee derniere. Et Puis Sneijder va bien retrouver son football a un moment donne. C'est pour ca qu'en cette periode de vaches maigres il faut savoir savourer 3 points meme si le spectacle n'est pas au RV et surtout rester solidaire de l'equipe. Par contre a la place de Favre je tenterais un pari ose. Balotelli en 9 et demi et Plea en pointe. Balotelli un peu plus en retrait a la capacite de tirs de loin, et surtout d'illuminer les attaques par ses passes et deviations d'une touche de balle. Ca pourrait lui debuter une nouvelle carriere...
#10 canardou 06-11-2017 16:18
Les mauvais résultats déteignent sur l'ambiance on dirait. Moi je pense que notre problème est plus un souci de qualité, générée par un effectif très affaibli par le mercato et les blessures, qu'un problème de confiance.
Avec les blessures de Séri, ASM et la méforme de Sneijder, on n'a plus aucun joueur au milieu capable de casser les lignes et d'apporter de la verticalité (comme dirait Marsiglialiste) . On ne peut plus que s'en remettre aux relances longues de Dante qui heureusement revient bien pour remonter le ballon. C'est beaucoup trop juste pour espérer quoi que ce soit. A part peut-être quelques points tirés par les cheveux comme hier.
#9 CorsicaNissart 06-11-2017 13:11
Hé ho petit ! cause toujours....... .
#8 Pitchoun 06-11-2017 12:10
Corsicanissart je te parle du Nantes de Ranieri pas de celui de Suaudeau ! Est ce que tu as vu un match de Nantes cette annee au moins ? Des victoires a 1:0 contre le court du jeu, en bourrinant derriere, c'est ca qu'il nous faut jusqu'a retrouver la serenite. je m'y connais un peu en Foot ouais, je suis arrive au moins jusqu'en 3ieme division avec Wathelet, par contre toi ou as tu as fait tes armes a Centuri (village corse de 200 habitants) :-* ?
#7 CorsicaNissart 06-11-2017 09:29
ô Pitchoun, demande à Lulu s'il en a rien a foutre du beau jeu ? Lui qui ne cesse de dire que c'est par le jeu et uniquement par le jeu qu'on progressera ( non pas celui à l'actuel Nantaise "dont on a pas les armes" mais l'autre que tu n'a sans doute pas connu ) c'est à dire : le jeu à la Suaudeau, dont Puel et Favre sont les inspirateurs !! Et si tu connais un peu le ballon rond ? Saches que dans la pratique des deux, la mise en place ne suffi pas si les joueurs n'appliquent pas la célèbre devise des mousquetaires, chère à Dumas < un pour tous - tous pour un > contrairement à des Aiglons plus désorientés qu'unis, en cette saison !!!
#6 marsiglialiste 06-11-2017 08:39
3 points mais rien de rassurant tant le spectacle fut pauvre et l'adversaire guére brillant ...on est dans un groupe qui va de la 6 eme place à la 19 eme ..METZ étant pratiquement condamné....on a 15 jours pour se remettre à flot le podium étant inaccessible ,le 4 eme et la 5 eme étant encore possible si on retrouve notre jeu et d'après ce qu'on a vu hier il faut être d'un optimisme à toute épreuve
#5 Pitchoun 06-11-2017 07:47
Arretez les rabats joies: On est dans le dur et on en a rien foutre du beau jeu pour l'instant. L'heure est a l'urgence. On doit jouer chaque match comme match de coupe et les gagner pour glaner chaque point possible et se rassurer. Le beau jeu attendra. Quand on aura un matelas de securite au classement on pourra rejouer a la baballe et faire Plaisir a bein Sport et Corsicanissart. pour l'instant il faut jouer a la nantaise et revenir dans les 5 premiers. Ranieri lui il est pas con et avec une equipe de pieds nickeles il est 5ieme meme si ca ne tiendra pas sur la duree mais pour l'instant il a deja presque le maintien en poche, qui l'eu cru...
#4 Dan 06-11-2017 07:16
Marre que les arbitres veulent se payer balotelli
Notre super mario est un combattant magnifique
Issa nizza issa mario et issa tous les joueurs qui le suivent
Sans lien avec ce match : Une petite question aux specialistes que devient vincent Marcel qui nous a qualifie contre l'ajax et qu'on ne voit meme plus apparaitre en CFA?
#3 canardou 05-11-2017 20:24
Résultat heureux en trompe l'oeil.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir