On peut se focaliser sur un joueur mais cela ne résoudra pas le problème niçois tant il est important. La défense est perfectible, l'attaque est inefficace sans Balotelli. Comme l'an passé nous sommes dans la période des vendeanges avec Pléa mais là aussi ce n'est pas l'unique problème. Le milieu ne va jamais dans le sens du jeu. Nous allons sûrement rentrer dans le livre des records des possessions stériles. Bref, nous pouvons nous avancer: " Le Gym jouera la seconde partie de tableau, cette année" Cela reste une belle gifle pour les supporters niçois. On peut même se poser la question de savoir si les résultats de l'an passé n'étaient pas simplement la résultante de l'année précédente... Allez, nous allons finir sur une belle surprise: Mahou. Ce jeune en quelques minutes a montré plus d'envie que certains dans tout le match.

 

 

Fiche technique 

 

OGC Nice 1-2 RC Strasbourg (0-1 à la mi-temps)

23 595 spectateurs

Arbitre : Nicolas Rainville

 

Buts :


Nice : Lees-Melou (54', s.p)
Strasbourg : Da Costa (23', 49')

 

Avertissements :


Strasbourg : Liénard (58')

 

Expulsion :


Strasbourg : Seka (54')

 

Les équipes :


OGC Nice : Cardinale - Souquet, Marlon, Dante (cap), Jallet - Koziello (Lusamba 69'), Mendy, Lees-Melou - Srarfi (Sneijder 46'), Plea, St-Maximin (Mahou 80').

RC Strasbourg : Kamara - Lala, Salmier, Koné (cap), Seka - Gonçalves, Aholou, Liénard - Martin (Grimm 82') - Terrier (Sacko 86'), Da Costa (Foulquier 74').

 

Les buts

 

54ème BUT de Lees-Melou pour Nice ! Le milieu niçois s'élance et envoie le ballon en plein milieu des cages de Kamara qui était parti sur sa gauche ! L'OGCN revient, 1-2 !


49ème BUT de Da Costa pour Strasbourg ! Tout va trop vite pour Nice ! Martin trouve Terrier au niveau du rond central qui envoie directement Da Costa dans la profondeur. Le buteur strasbourgeois est oublié côté droit et s'avance jusque dans la surface pour placer son plat du pied et tromper une nouvelle fois la vigilance de Cardinale ! 0-2 !


23ème BUT de Da Costa pour Strasbourg ! Oublié côté droit, Goncalves est servi sur une transversale et ce dernier retrouve Lala derrière lui. Le centre du défenseur strasbourgeois est déposé sur Da Costa qui place un intérieur du pied pour marquer dans le petit filet de Cardinale, complètement battu ! 0-1 !

 

 

Résumé

 

Privé de Mario Balotelli, ménagé pour un coup au mollet, et de Jean-Michaël Seri (ischios), le club azuréen a à nouveau affiché ses lacunes automnales, à savoir animation minimale et défense gaffeuse.

 

Le Strasbourgeois Nuno Da Costa a inscrit le doublé de la victoire (23e, 49e). Pierre Lees-Melou a réduit le score sur penalty (54e), après l'exclusion d'Ernest Seka, qui avait accroché Allan Saint-Maximin dans la surface.

 

A cinq jours du déplacement au Parc des Princes, chez l'ébouriffante MCN (Mbappé-Cavani-Neymar) du PSG, Nice est loin de s'être rassuré sur sa solidité défensive. La plupart des incursions strasbourgeoises ont fait trembler une Allianz Riviera toujours bien remplie malgré un début de saison inquiétant du Gym.

 

Dans son 4-3-3 initial, puis en 4-2-3-1 à partir de la demi-heure de jeu, la formation azuréenne a trop peu proposé pour ne pas s'exposer à la justesse du jeu de passe et l'allant de son adversaire alsacien.


Dégringolade

 

Strasbourg a eu vite fait de profiter de la fébrilité de la défense niçoise, à l'instar du milieu Anthony Gonçalvès oublié sur la droite qui, après contrôle de la poitrine, a décalé son latéral Kenny Lala.

 

Sur le centre en première intention de ce dernier, Da Costa, l'attaquant portugais, a plongé dans l'axe et a repris victorieusement d'une frappe croisée de près (0-1, 23e).

 

Nice a frisé la correctionnelle sur quelques nouveaux oublis dans sa surface mais a été maintenu à flot par son jeune gardien Yoan Cardinale, à la parade devant Da Costa (29) puis Jonas Martin (35), avant de céder sur un nouveau raid solitaire de Da Costa (0-2, 49e).

 

L'entrée en jeu du meneur néerlandais Wesley Sneijder à la place de Bassem Srarfi, assez transparent à droite comme à gauche, a semblé donner le coup de fouet nécessaire à une formation sudiste sans idée jusque-là.

 

Battu sur le penalty de Pierre Lees-Melou, consécutif à une faute d'Ernest Seka (expulsé sur le coup) sur Allan Saint-Maximin (1-2, 54e), Bingourou Kamara, le gardien de Strasbourg, a enrayé la réaction niçoise lancée par Alassane Plea (60e) et a placé le promu sur une seconde victoire logique en L1 après celle enlevée aux dépens du LOSC (3-0), le 13 août.

 

Pour Nice, déjà mis au tapis à 6 reprises en 10 journées, la dégringolade continue. L'OGCN restait sur deux échecs en Ligue 1 contre Marseille (4-2) et Montpellier (2-0) suivis d'une défaite contre la Lazio Rome en Europa League (3-1).

 

Réactions

 

favre17Lucien Favre :

Si on prend les autres défaites, ce n’était pas inquiétant au niveau du jeu. Mais aujourd’hui ce n’était pas terrible. Certaines défaites font mal et prennent du temps à être digérées. Aujourd’hui on n’a pas bien débuté. Les 20 premières minutes, on se fait manger, il faut le dire. En passant en 4-2-3-1 ensuite c’était plus stable, on s’et remis a jouer normalement. On se crée une occasion et demi en première période, eux plus. A la mi-temps, on se dit qu’il faut rester tranquille car on a tout le temps de revenir. Si on met le 1-1 ça change tout psychologiquement. Mais on se prend un deuxième but trop vite, encore une fois. On a quelques occasions nettes ensuite mais il nous faut un penalty pour marquer... Il ne faut pas cacher qu’il y a un problème d’équilibre global, de système. On est déséquilibrés. On n’est pas bons dans la récupération collective du ballon. L’an passé on pouvait faire un pressing très haut, pas cette année. Il faut trouver la solution pour qu’on soit plus efficace. On va devoir gagner des matchs a l’arraché. Je ne vois qu’une chose à faire : travailler... Ce sont des moments délicats. Il faut arriver à analyser le pourquoi du comment et rester serein. Il faut qu’on se remettre à jouer plus simplement. Parfois, on veut un peu trop, en se basant sur ce qu’on faisait la saison passée. On part devant sans imaginer qu’on va se faire contrer. Je dis toujours qu’une bonne équipe lorsque l’elle attaque pense déjà à défendre, et lorsqu’elle défend elle pense à attaquer. Ça, ça nous manque un petit peu.

 

Jean-Pierre Rivère :

On ne parle pas de crise. C’est le football, on a une très mauvaise passe : à nous de travailler pour redresser la barre. Il n’y a pas d’autre solution... Il manque pas mal de petites choses. Après, ça fait partie du vestiaire. Il est urgent de ne plus trop traîner, parce qu’autant les matchs contre Marseille, Montpellier et même la Lazio, on aurait pu les gagner, autant ce soir (dimanche), je trouve que Strasbourg mérite sa victoire. On a eu un temps fort, on peut égaliser, ce n’est pas le cas.

 

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) :


A dix, ce n'était pas évident de résister aux assauts niçois. Mais la défense et notre gardien ont été solides, a indiqué le technicien alsacien en conférence de presse. Nice est dans une mauvaise passe, ça arrive. Il y a des circonstances atténuantes. Je ne trouve pas normal qu'ils aient dû jouer trois fois en sept jours. On n'aide pas nos équipes européennes.

 

 

Revue de presse

 

Commentaires   

#14 cienlan 24-10-2017 08:05
mile fois d accord avec TONY,cette annee le match reference c est contre Monaco or comment a ton jouer en se projetant tres rapidement vers l avant et pas en mettant un temps infini pour mettre la pression sur l equipe adversaire on est trop previsible et on prend trop de risques en defense en essayant systematiquemen t de repartir balle au pied depuis la surface de reparation tout le monde connait notre systeme de jeu on ne change jamais et on fait toujours les memes erreurs Ajoute a ca un gardien qu n a pas le niveau et loin s en faut une de fense catastrophique avec un DAnte nullissime etvous avez les ingredients de nos performances
#13 canardou 24-10-2017 08:02
Selon @ScoreNigeria1, le Gym serait intéressé par le gardien international nigérian du FC Ifeanyiubah, Ikechukwu Ezenwa.
#12 tony 23-10-2017 20:38
Déplorable de voir NICE jouer comme ça avec les joueurs qu'il a .Je pense que FAVRE y est pour beaucoup .On met un 1/4 d'heure pour monter en attaque avec des petites passes ridicules et dangereuses ,quand on arrive dans le camp adverse on est intercepté et but une fois sur 3 .FAVRE se noie dans ses sois disants systèmes .Comment dire que un joueur comme Sneijder ne peut pas jouer dans tel ou tel systéme, alors qu'il fait jouer SAAR arrière gauche et JALLET à gauche alors qu'il pourrait jouer avec SOUQUET comme RICARDO .FAVRE sait trés bien que l'an passé, il a joué avec la réussite et la confiance qui va avec .Malheureusemen t cette année sur quelques matchs on est plutôt "NOIR".
Quand on revoit les buts qu'on prend,on s'aperçoit qu'il n'y a aucun vrai marquage,.Sur le 1° but 3 niçois font un ballet au tour de COSTA qui marque d'une pichenette .Il faut vraiment que Mr RIVERE SE FASSE ENTENDRE , car c'était vraiment le match a ne pas perdre surtout avec un jeu aussi lamentable .Il faut travailler ...il faut travailler ça commence à devenir lassant.,
#11 CorsicaNissart 23-10-2017 10:23
C'est lorsqu'on est conforté dans l'idée qu'un club muni d'un grand stade, un centre d'entrainement ultra moderne et une trésorerie bien garnie, malgré un groupe de joueurs (pourtant dépouillé de son artillerie lourde) (mais que l'on croit suffisamment armé pour la bataille), suffit à garantir la sécurité du club ??? Sauf qu'on est en train de perdre la guerre !!!
#10 marsiglialiste 23-10-2017 09:14
il y a 2 ans ARCHIVES DU la tribune de GENEVE
toute ressemblance avec la situation présente est-elle fortuite?
La sixième défaite de rang a été celle de trop pour Lucien Favre. Le Vaudois a décidé de tirer sa révérence à la tête du Borussia Möchengladbach.
. Elle était tout simplement inévitable dans la mesure où le technicien vaudois s'est retrouvé devant une impasse. Après une saison 2014/2015 remarquable conclue à la troisième place du classement derrière le Bayern Munich et Wolfsburg, le Borussia Mönchengladbach a complètement raté sa campagne de transferts. A l'heure de livrer la première campagne de son histoire en Ligue des Champions, l'équipe s'est considérablemen t affaiblie.
Conscient dès le début juillet de cette situation, Lucien Favre a sonné très vite l'alerte. Aujourd'hui, il estime à raison ne plus être l'homme de la situation pour donner une nouvelle impulsion au club. Cette lutte contre la relégation que le Borussia doit désormais engager commande la venue d'un entraîneur porteur d'un autre discours. «J'ai le sentiment de ne plus être l'entraîneur qu'il faut pour le Borussia»
Lucien Favre peut nourrir le sentiment d'avoir été grugé par le Responsable du recrutement,
Malgré un statut qui n'est pas loin d'être celui d'une icône à Mönchengadbach, Lucien Favre n'a pratiquement pas eu son mot à dire dans le recrutement mené par Max Eberl qui œuvre au Borussia
Elu à deux reprises meilleur entraîneur d'Allemagne, Lucien Favre (57 ans) saura rebondir. Reconnue dans l'Europe entière, sa science tactique lui ouvrira inévitablement demain ou après-demain les portes d'un grand club
#9 marsiglialiste 23-10-2017 09:03
pour pitchoun si je te fais déféqué tant mieux car tu m'as l'air constipé et arrête de donner des bons et des mauvais points
sans apporter une contradiction constructive d'autre part si tu m'avais en face de toi je suis sûr que tu resterais poli :-* ce n'est pas moi qui parle en premier de PUEL je réagissais
"On peut même se poser la question de savoir si les résultats de l'an passé n'étaient pas simplement la résultante de l'année précédente" arguments repris par d'autres sur d'autres forums dans un FAVRE bashing hors avec les départs de BEN ARFA MENDY PIED GERMAIN LE SUISSE EST REPARTI d'une feuille blanche en jouant la 1 place presque jusqu'à la fin et en pratiquant le plus beau jeu depuis 50 ans ...ceci dit et bien dit FAVRE a sa responsabilité sur ce quart de championnat car on perd toutes nos rencontres sur des contres et on refait toujours les mêmes erreurs à croire que n'ayant pas eu ce qu'il voulait en terme de grand club ensuite de joueurs il se contente de gérer d'autant plus qu'on rate l'immanquable sans compter aussi qu'on tombe sur des gardiens en étât de grâce il y a eu des bricolages sur le mercato incompréhensibl e à croire que la cellule de recrutement s'est fait refuser les premiers choix
#8 Gandolfi 23-10-2017 06:09
"il n'y a que le travail qui paye"peut etre pour toi lou smelou mais j'ai un gros doute .Pour MARADONA par contre je parlerai pas de travail mais de talent.C'est quand meme marrant sur ce site ,personne ose dire qu'il y a au moins 6 chèvres dans cette équipe.On paye un abonnement pour aller voir une équipe qui tient la route,pas des semis retraités et des gamins de D2.La moitié de l'équipe est partie et personne est arrivé.Mendy 0 lou smelou 0 marlon 0 snider à moitié zombie ,racine coli grand latéral!makenjo magnifique!tame ze on dirait qui dort debout,Prevoir le Samu pour dante,acheter des pieds à plea ,renvoyez srarfi à la cour de l'écoleNe soyez
surtout pas dégoutés,demand ez plutot à la trève l'arrivée de 2 grands joueurs.Mettez tout le reste au chiot et tirez la chasse
#7 Pitchoun 22-10-2017 23:07
Pour Marsiglialiste quand meme un dernier mot: tu nous fait chier avec ta haine de Puel! Et je suis poli, c'est pas le moment!
#6 Pitchoun 22-10-2017 23:04
J'adhere au post de Canardou et prefere rentrer en hibernation...
#5 Dan 22-10-2017 21:06
Dante a etait mauvais contre le lazio et c'est le marchand qui paye les pots casses!!!!! Contre le lazio le milieu travaillait bien et d'entree scheider est sur la touche.....le systeme mis en place contre le lazio etait pas mal avec trois defenseurs j'aurais bien aimer le revoir avec saar a la place de dante!!!!!!!
Nice a la tete a l'envers y compris le Staff!!!!!
On est au fond du trou esperons que l'on rebondisse vite!!!!
Issa nizza

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir