Derniers commentaires

Brèves

Résultats et classement L1

[Réactions, revue de presse, résumé, buts] Nice 2 - 1 Bordeaux. Nice prend le large face à Lyon PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ogcnice.info   
Dimanche, 02 Avril 2017 18:15

Les aiglons ont réussi une première mi-temps de toute beauté avec notamment un Balotelli efficace, un Koziello qui a montré que l'on pouvait compter sur lui et Favre doit l'avoir vu. La seconde fut plus compliquée. Heureusement que les attaquants bordelais étaient en manque d'inspiration. Les niçois ramènent trois points de cette rencontre malgré un arbitrage en fin de match plus que douteux!

 

 

 

Fiche technique


OGC Nice 2-1 FCG Bordeaux (2-1)

19 669 spectateurs

Arbitre : Benoît Bastien


Buts :

Nice: Balotelli (16'), Eysseric (27')

Bordeaux: Laborde (9')


Avertissements :

Nice : Souquet (40'), Balotelli (88')

Bordeaux: Jovanovic (24')


Les équipes:

Nice : Cardinale - Souquet, Dante (cap), Le Marchand, Dalbert - Koziello, Seri - Ricardo, Belhanda (Le Bihan 78'), Eysseric (Sarr 89') - Balotelli.

Bordeaux : Carrasso - Sabaly, Lewczuk, Jovanovic, Contento - Vada (Menez 71'), Toulalan (cap) , Sankharé - Malcolm, Laborde (Rolan 71'), Kamano (Ounas 78').

 


Les buts


27ème BUT de Eysseric pour Nice ! Vada perd la balle au milieu, Balotelli récupère sur le côté gauche, il remet sur Eysseric dans l'axe. Lewczuk et Toulalan ne montent pas sur lui, il enroule du droit et ça finit dans le petit filet de Carrasso, Nice prend l'avantage dans cette rencontre (2-1) !


16ème BUT de Balotelli pour Nice ! Le buteur italien ne tremble pas et trompe Carrasso sur sa droite, Nice revient à hauteur (1-1) !


9ème BUT de Laborde pour Bordeaux ! L'exploit personnel de l'attaquant girondin, il enrhume toute la défense niçoise après un relais de Kamano et une relance ratée de Dante. Le Brésilien se fera ensuite avoir par Laborde, comme Le Marchand, Cardinale prend le ballon entre les jambes, ça fait 1-0 pour Bordeaux !

 


 

 

Résumé


 

Nice continue de mordre les mollets des leaders grâce à sa victoire contre Bordeaux (2-1), dimanche, avec un bon Mario Balotelli, buteur sur penalty et passeur, pour revenir à un point du Paris SG (2e).



L'OGCN se retrouve aussi à quatre longueurs de Monaco (1er), mais les cadors n'ont pas joué cette 31e journée de Ligue 1 puisqu'ils en décousaient samedi en finale de la Coupe de la Ligue (4-1 pour le PSG).



L'essentiel est d'avoir relégué Lyon à 16 longueurs, ça sent la Ligue des champions à Nice, au moins les préliminaires, mais le président Jean-Pierre Rivère n'en est "pas du tout convaincu, mathématiquement ce n'est pas du tout fait. Lyon a un match en retard, et nous de gros matches nous attendent".



Nice a encore réussi à renverser le score, après avoir concédé le premier but à Gaëtan Laborde (9), grâce à un penalty généreux de Balotelli (16) et un but magnifique de Valentin Eysseric (27), puis a tenu, dans une seconde période moins emballante que la première.



Balotelli s'est montré très mobile, comme le souhaite Lucien Favre, et s'est même plusieurs fois replié pour soulager de la tête sa défense. Il semble parfaitement affûté physiquement.



Quelques soucis subsistent en défense pour le technicien suisse, à l'image du match très difficile de Maxime Le Marchand, maillon faible dimanche soir d'un Gym diminué par les blessures (Cyprien, Plea, Baysse).



Après deux nuls consécutifs qui l'avaient éloigné du duo Monaco-PSG, rester dans la course n'avait rien d'évident, surtout contre des Girondins qui avaient pris 21 points lors des onze journées disputées en 2017.



Du coup Marseille, tenu en échec chez lui par Dijon (1-1) la veille, conserve la 5e place, un point devant Bordeaux.



- Balotelli étoffe ses stats -



Les Girondins l'avaient pourtant virtuellement reprise grâce à une entame saignante. Comme trop souvent, Nice a raté son début de match, et s'est retrouvé mené pour la cinquième fois sur les sept dernières rencontres. Gaëtan Laborde a appuyé là où ça fait mal, sur la défense niçoise, fébrile ces temps-ci.



L'attaquant girondin a profité d'un contrôle manqué de Dante pour effacer le Brésilien, s'est joué de Le Marchand d'un grand pont et a battu Yoan Cardinale dans un angle fermé (9), pour son cinquième but de la saison en L1.



L'OGCN a égalisé sur un penalty de Balotelli (16), pour une légère bousculade de Jérémy Toulalan sur Arnaud Souquet, pas du tout d'accord avec la décision de Benoît Bastien.



Avec son troisième but en 2017, son 11e en L1, tous marqués à l'Allianz Arena, "Super Mario" retrouve des statistiques plus conformes à son statut. La preuve, il a reçu son carton jaune pour contestation (82)...



Il a aussi intelligemment décalé Eysseric qui a doublé la mise après avoir pivoté (27), première passe décisive de l'Italien.



Balotelli aurait pu étoffer encore ses "stats" sans un superbe arrêt du poing de Cédric Carrasso (64).



A Bordeaux, François Kamano a lui dévoré deux occasions. Sur une sortie ratée de Cardinale il a tiré au-dessus, à un mètre de la ligne (56), puis a encore réglé la mire trop haut sur un cadeau de Le Marchand (65), encore lui.



Nice a souffert en fin de match et a plusieurs fois risqué l'égalisation, surtout sur un numéro de dribbles de Youssouf Sabaly qui a abouti à une tête manquée d'un rien par Diego Rolan (82). Mais Nice a tenu jusqu'au bout, PSG et Monaco n'en ont pas fini avec le Gym. AFP

 

 

 

Réactions


Lucien Favre :

On est terriblement diminués, il ne faut pas l'oublier. Des joueurs comme (Alassane) Pléa, (Wylan) Cyprien, ça ne se remplace pas. Il nous manque encore (Paul) Baysse, (Rémi) Walter et (Mounir) Obbadi. Et je dirais à quelques abrutis des tribunes que c'est parfois difficile de faire des changements. Quand on a quatre-cinq jeunes de 19 ans, on ne veut pas les mettre dans la pagaille. Ce qu'oublient certains, c'est qu'on n'avait que deux milieux ce soir. S'il y en a un qui se blesse, c'est moi qui rentre sur le terrain. Alors les tarés qu'il y a là...


Valentin Eysseric:

A nous de ne pas avoir peur de viser la deuxième place



Dante:

La 2e place? Quand on voit où on est et qu'il reste sept matches, on ne peut pas dire qu'on ne regarde pas Paris



Jean-Pierre Rivère:

La 3e place assurée? Je ne suis pas du tout convaincu, mathématiquement on n'est pas à l'abri, ce n'est pas du tout fait. Lyon a un match en retard, et nous de gros matches nous attendent.



Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux) :

C'est une déception au vu du match mais ce n'est pas une contre-performance de perdre à Nice qui réalise une super saison et maintient un bon niveau de jeu malgré les absences. En première période, nous avons subi. Nice a joué sur son jeu de passes et nous prenons deux buts qui me semblent évitables. Sur un penalty sévère puis sur une perte de balle incroyable. Gaëtan Laborde nous remet dans le match sur un exploit. Nous avons haussé le niveau technique après la pause mais nous n'avons pas été très adroits. Nous avons eu des occasions très nettes, au moins quatre. Mais en seconde période, nous avons été à la hauteur. Cela prouve que nous progressions mais cela ne suffit pas. Nous avons la possibilité de continuer d'avancer.



Jérémy Toulalan (milieu de Bordeaux):

Un match nul aurait été plus équitable, ils ont eu la première période, on a eu la seconde, mais il nous a manqué la justesse dans le dernier geste. Les occasions ont les a eues. C'est un petit coup d'arrêt, oui, mais on reste à notre place puisque Saint-Étienne n'a pas joué. Pour moi, le pénalty est le fait du match, si on ne le prend pas, ce n'est pas le même match. Honnêtement, j'ai revu les images je crois que je ne le touche même pas, je suis allé parler à l'arbitre mais ça ne sert à rien.


 

 

Revue de presse

 


Mise à jour le Lundi, 03 Avril 2017 07:29
 

Commentaires  

 
0 #3 CorsicaNissart 03-04-2017 21:20
Haro sur FAVRE.....C'est dingue !!! Ce coach a depuis son arrivée au club loué "de bonne foi" les mérites des supporters Niçois. Il a suffit qu'il s'en prenne à des personnes de la partie loges (plus spectateurs que supporters) des "matuvus" jouants au coach en se permettant de donner des conseils au véritable spécialiste du poste, cependant que les vrais supporters de la tribune sud ainsi que d'ailleurs encouragent à pleins poumons leur équipe sans devoir s'immiscer dans les affaires d'ordre technique. Au fait: depuis quand est-on obligé d'effectuer des changements ???
Citer
 
 
0 #2 marsiglialiste 03-04-2017 08:00
on a retrouvé LE NICE d'avant pendant une demie heure et les 2/3 du match celui depuis la reprise ..vu le nombre de blessés on s'en contentera et les 3 points nous permets d'accrocher les wagons et d'éloigner encore LYON..balotelli a été l'homme du match parce qu'il a été décisif reste qu'il devra renouveler cette prestation sur les 7 derniers matchs pour faire changer le regard des supporters qui restent mitigés par rapport à son standing ...KOZIELLO a démontré ses qualités non pas aux supporters mais à FAVRE ...CARDINALE hormis une sortie hasardeuse a fait le job et a été décisif ...EYSSERIC a retrouvé le niveau de ses débuts au GYM et ça c'est la meilleure nouvelle ..DANTE LEMARCHAND n'ont pas été bons heureusement que BORDEAUX a été maladroit
Citer
 
 
0 #1 Pitchoun 03-04-2017 06:52
Contents de voir que Balotelli et Koziello font taire leurs detracteurs.
Par contre surprise de voir que Favre perd son legendaire sang-froid avec certains pseudos-supporters, prevue qu'il sait quand meme montrer les crocs parfois ou qu'il regarde un peu ailleurs comme cette derniere info: souvenez-vous l'altercation avec Letizi, il y a des signes qui ne trompent pas.
En bref pour continuer a jouer la deuxieme place, si j'etais Favre j'associerais Balotelli et le Bihan, et je mettrais Esseyric en 10 en sortant (momentanement Belhanda pour Obbadi) pour in 4-4-2 offensive: et vivement que Baysse revienne!
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

 

Boutiques

La boutique du site




Vos places sur Internet





Vos maillots officiels

Mercato "Live"

Dernières photos

Connectés

Nous avons 850 invités en ligne

Sondage

Baromètre: A 8 journée de la fin, Nice terminera pour vous?