L'OGC Nice a réussi son premier match important grâce à Hatem Ben Arfa, royal. Auteur d'un triplé, Ben Arfa va faire réfléchir Didier Deschamps... Sinon notre défense fut efficace, sobre et impliquée à l'inverse du match face au PSG. Cardinale fut impérial dans ses sorties. Le milieu a aussi retrouvé son jeu... Bref un beau match comme ce fut le cas souvent cette année. Pour le reste, le prochain objectif, en ligne de mire, c'est Lyon, vendredi.

 

 

Fiche technique


OGC Nice - Stade Rennais : 3-0 (2-0)

Arbitre : M. Turpin.

Spectateurs: 23600


Buts:

Nice: Ben Arfa (33' sp, 41', 56').


Les équipes:

Nice : Cardinale, Pied, Baysse, Le Marchand, Ricardo, Mendy, Koziello, Seri (Wallyson 82'), Ben Arfa (Hult 72'), Pléa (Caddy (90'+1), Germain.

Rennes : Costil, Danzé, Diagne, Armand, M'Bengue (Baal 76'), Fernandes, André, Gourcuff (Henrique 68'), Dembélé, Grosicki (Sio 46'), Boga.



Buts


56ème But de Ben Arfa pour Nice ! Encore un contre supersonique de Nice, Ben Arfa prend le ballon sur la ligne médiane et avance sans être attaqué. Il prend sa chance du gauche à l'entrée de la surface, c'est parfaitement croisé et ça trompe Costil pour la 3e fois de l'après-midi.


41ème But de Ben Arfa pour Nice ! Le doublé pour Ben Arfa, Nice récompensé de ses efforts. Après un corner mal dégagé, Rennes était dans le camp niçois mais perdait le ballon. Le contre niçois part à 100 à l'heure. Ça combine à une touche, entre Pléa et Germain. Koziello est servi dans la surface mais il ne peut pas frapper, il voit ensuite l'appel de Ben Arfa dans le dos de la défense. Parfaitement servi, il trompe Costil d'une frappe croisée du pied droit


33ème But de Ben Arfa pour Nice ! 14e but de la saison pour HBA, il prend Costil à contre-pied. Nice ouvre le score à l'Allianz Riviera, c'est largement mérité au vu de la première demi-heure réalisée par les hommes de Claude Puel.

 

 

Résumé

 

Auteur d'un triplé, Hatem Ben Arfa a été le principal artisan de la victoire niçoise (3-0) face à Rennes. Les Aiglons ne sont plus qu'à deux points de la place de dauphin.

Le rendez-vous était inscrit dans le calendrier de tous les amoureux de Ligue 1 depuis déjà plusieurs semaines. Outre le fait que l'affiche se jouait entre deux prétendants au podium, elle opposait également deux des meilleurs joueurs du championnat : Hatem Ben Arfa et Ousmane Dembélé. C'est le premier cité, dans une forme éblouissante, qui a largement pris le pas sur le second. Auteur d'un triplé, l'international français a éclaboussé la rencontre de tout son talent pour permettre à Nice de revoir à la hausse ses ambitions. Et compliquer (ou simplifier ?) encore un peu plus le casse tête de Didier Deschamps en vue de la liste des 23 qui iront à l'Euro au mois de juin prochain.

Dès le premier coup de sifflet, les Niçois ont envoyé un ballon à l'extrémité gauche du terrain pour gagner une touche et permettre à tout leur bloc de mettre immédiatement la pression sur leur adversaire du jour. Cette image a perduré pendant 90 minutes, tant la domination des hommes de Claude Puel fut explicite. A l'aide d'un gros pressing et d'un jeu de transmission toujours aussi bien huilé, la bande de Nampalys Mendy a vite pris l'ascendant sur le Stade rennais, même si l'ouverture du score n'est arrivée qu'après la demi heure de jeu. Fauché dans la surface, Jean Michaël Seri a permis à Hatem Ben Arfa d'inscrire son premier but de la rencontre sur penalty (1-0, 33e) et de donner le coup d'envoi de son festival. Juste avant la pause, au terme d'une action de contre formidablement menée, l'attaquant s'est emparé d'un merveilleux ballon de Koziello pour doubler la mise avec l'aide du poteau (2-0, 41e).

Au retour des vestiaires, les aiglons, qui n'avaient en rien levé le pied, ont une nouvelle fois pu profiter de leur artiste. Lancé plein axe, Hatem Ben Arfa a levé la tête avant de décocher une frappe croisée puissante dans le petit filet de Costil, obligé de s'incliner pour la troisième fois (3-0, 57e). Ovationné comme il se doit par le public de l'Allianz Riviera lors de sa sortie, l'international tricolore, qui se bat pour une place dans la liste que Didier Deschamps donnera le 12 mai prochain, a inscrit le premier triplé de sa carrière pour placer l'OGC Nice sur la liste des très sérieux prétendants à la place de dauphin.Goal.com

 

Réactions


 

Claude Puel:

Il n’y a jamais de match parfait. Par contre notre première mi temps est superbe, le score aurait pu et dû être plus lourd. C’est une superbe prestation collective sublimée par Hatem. On était bien dans notre jeu, sur des aspects défensifs aussi, nous n’avons concédé aucune occasion. Un match plein ! Notre deuxième période était un peu plus difficile par rapport à tous les efforts fournis en première période. C’est une bonne opération face à une équipe qui était sur une bonne dynamique. On s’est montré à la hauteur et on a fait le match qu’il fallait. J’ai trouvé mes joueurs très concentrés avec beaucoup d’application. On n’a pas tout maîtrisé mais l’essentiel est fait, cela nous permet de rester placés.


Hatem Ben Arfa:

Je me régale, je suis vraiment très content d'être à l'OGC Nice et d'être dans ce stade. Aujourd'hui encore, les supporters étaient bien nombreux, donc merci à tout le monde. Je suis vraiment très content de jouer dans cette équipe, parce que c'est plus facile quand on a une équipe qui tourne le ballon comme ça, qui joue. Ça crée des décalages, et après on essaie d'apporter ce qu'on peut faire. Mais c'est d'abord grâce à cette équipe qui est bien rodée. Aujourd'hui, je pense qu'avec cette équipe, ce coach et ce club, je vis mes meilleurs moments en tant que footballeur. Ce qu'on joue ? Ça, il faut demander au coach.


Nampalys Mendy:

On a pu compter sur un grand Ben Arfa. On a déjà hâte d'être à ce match à Lyon. Il est très excitant à jouer. À part Paris, tout le monde est prenable dans ce championnat.


Yoan Cardinale:

Que dire pour Hatem... Chaque week-end, il nous fait un nouveau truc. Il est au dessus du lot pour la ligue 1. Avant ce match beaucoup pensaient qu'on allait avoir du mal à se relever de la défaite à Paris. Mais on est encore là! On va jouer le coup à fond. L'ambiance était magnifique. C'est que du plaisir.


Valère Germain:

C'est vraiment une belle après-midi. C'est sûr qu'on va encore ressortir les exploits d'Hatem, c'est normal, il a marqué trois buts et il nous fait gagner le match, mais je pense que derrière, vous l'avez vu, il y a tout un collectif qui court et qui crée des brèches pour lui aussi devant. Il y a vraiment un bon groupe de potes et je pense que ça se ressent sur le terrain avec ce genre de prestations.


Rolland Courbis (entraîneur de Rennes) :

«Nous avons raté notre match. Tous, moi y compris. Nice et Hatem l'ont en revanche réussi. Nous verrons vite s'il s'agit d'un accident ou pas. Mais Nice a joué à un niveau élevé. C'est une déception. Nous regarderons tranquillement le classement, mais nous sommes à deux longueurs de Nice et il reste quinze points en jeu. Il y aura un match important vendredi entre Lyon et Nice. Je crois que nous nous mêlerons encore à la lutte. Nous ferons tout pour, en tous cas. Je félicite Nice et Hatem qui a été de tous les tournants de la rencontre. Le deuxième but niçois nous fait très mal. Il survient alors que nous avons presque l'occasion de revenir à la marque. Le troisième n'arrange pas notre différence de buts».

 

Revue de presse

 

 

 

 

Commentaires   

+1 #4 CorsicaNissart 11-04-2016 17:51
Claudio si tu me lis - stp - compose-moi face à Lyon, une formation en 3 5 2 avec GENEVOIS en lieu mais pas en place de PLEA !
CARDI
GENEVOIS BAYSSE LE MARCHAND
PIED MENDY RICARDO KOZIELLO SERI
BEN ARFA GERMAIN
Merci !!
+2 #3 CorsicaNissart 11-04-2016 09:49
Tout le collectif fut au diapason. Individuellemen t et collectivement parfait. Avec en plus un génie que seuls peu d'équipes tels le BARCA le REAL le PSG et d'autres équipes que l'on compte sur les doigts d'une main peuvent se targuer de posséder.
Mais un joueur que je nommerai pas " le seul de tous " à être le plus souvent idéalement placé devant le but adverse et qui vendange autant d'occases immanquables à chaque match alors qu'il possède l'opportunisme d'un CVITANICH, mais "(hélas) la maladresse d'un MOUSSILOU !!! Ne trouvez-vous pas cela bizarre ???
+1 #2 marsiglialiste 11-04-2016 07:51
la défaite était interdite et NICE a non seulement gagné mais elle l'a fait de la plus belle des maniéres....BEN ARFA a été le maestro et tout le collectif a été au diapason ...PUEL a gagné le match des coachs et a rendu une note parfaite ...en ce qui concerne PLEA ne lui tapons pas trop dessus sa finition est pour l'instant un flop ,ses actions ne le sont pas ... on a notre destin en main et vendredi on saura
+1 #1 CorsicaNissart 10-04-2016 23:38
VICTOIRE CRAQUANTE 3 - o

Le Top: BEN ARFA le crack des buts qu'on marque !

Le Flop: PLEA le crack des buts qu'on rate !

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir